Se déguiser de branche en branche

Tu te dis que ce serait génial de faire une réunion sur un thème, de rentrer à fond dedans en se déguisant, et même en créant un décor… Première question à te poser : « Qu’est-ce qui plait à mes scouts ? ». Pour faire mouche et créer un délire commun, un bon moyen est de les y associer et de concevoir ensemble, staff et scouts, cette journée un peu spéciale.

Les conditions pour que ce projet soit une réussite :

En réfléchissant ensemble à ce que vous aimeriez vivre et découvrir, vous serez davantage enclins à entrer dans un thème. Les ados sont comme ça, ils aiment faire les choses à fond ! Quoi de plus motivant que d’être associé à un projet ?

Les ados sont parfois accros à des séries, fans d’un film ou d’un personnage en particulier, attirés par une époque ou par un mode de vie. Pour s’y plonger, on peut visionner ensemble un film qu’ils considèrent comme culte : Le Seigneur des anneaux, Avatar, Harry Potter, Titanic…

Pourquoi pas Harry Potter au début du XXe siècle ? On est libre d’inventer tout ce qu’on veut !

Voilà Harry Potter catapulté sur le Titanic avec ses potes. Ils ont pour mission d’éviter le naufrage en recourant à la magie (en plus, on vient de trouver le thème du jeu !).

Par quelles étapes devront passer Harry Potter et toute sa bande pour empêcher le bateau de couler ? Rencontreront-ils des problèmes ? Et si le bateau coulait quand même ?

Les jeunes vont devoir trouver, avec les moyens du bord, et en fonction de l’histoire que vous avez imaginée ensemble, de quoi concevoir un décor et des déguisements qui évoqueront votre cadre imaginaire. Une ancre en carton, une proue de bateau toute de chaises et de cartons suffit à symboliser le Titanic, par exemple. Sans oublier le fichier mp3 qui diffuse le bruit des vagues !

On se déguise ?

Que mettre dans la malle ?

Des draps, de vieux rideaux, d’anciennes nappes ou quelques chutes de tissu qui deviennent tour à tour toge, cape, robe ou cabane.

Les vieilles robes de grand-maman, le costume trop petit de papa, le pull jaune canari de tes 15 ans, des foulards démodés peuvent tous être récoltés. Demande aux parents de participer à cet enrichissement. Ils seront sans doute heureux de vider les placards et de savoir que leurs vieux habits seront de nouveau dans le circuit ! Tu peux également trouver des vêtements ou des accessoires sympas sur les brocantes ou dans les magasins de seconde main. Tu peux aussi récupérer des tee-shirts publicitaires que vous pourrez peindre, découper, teindre ou transformer.

Un brin d’imagination

Finalement, peu importe que les déguisements soient très réussis, du moment qu’ils permettent aux scouts de mettre les pieds dans l’imaginaire. Un chapeau de guingois mais fabriqué par le baladin ou la louvette sera plus convaincant à ses yeux que le beau déguisement tout fait dans lequel il ou elle ne se sera pas impliqué-e. Fabriquer son accessoire ou son déguisement, c’est développer sa créativité, découvrir de nouvelles techniques, s’impliquer et acquérir de la confiance.

La teinture végétale

L’occasion pour les scouts et toi-même, lors d’un atelier, de découvrir les possibilités de teinture au naturel. Tu peux repérer au préalable les plantes que tu trouves dans ta région et qui ont un pouvoir de teinture. Une balade avec les scouts permettra de les récolter.

La garance te permettra d’obtenir des teintes rouge-orangé, le châtaigner donne des tons de brun, les baies de sureau donneront des couleurs bleutées et des pelures d’oignons te donneront des teintes de jaune.

Avant de teindre définitivement les tissus, mieux vaut toutefois faire quelques essais sur des échantillons.