Les scouts cartographient le monde !

Qui dit badge carto, hike, azimut… dit carte géographique !

Outre les cartes IGN, de nombreux sites internet fournissent des supports (Google Map, Mappy…) mais ces sites font payer un droit d’auteur pour utiliser leurs données. L’alternative : les cartes en OpenSource !

OpenStreetMap (OSM) existe depuis 2004. Ce service de cartographie en ligne est le fruit d’une frustration. Steve Coast, amateur de randonnée, se voyait systématiquement refuser l’accès aux données de base de la carte par le service public cartographique de son pays. Il décida alors de se lancer dans un projet fou : cartographier le monde et rendre les données réellement disponibles pour chacun.

Dix ans plus tard, l’utopie est devenue réalité ! Le monde entier est presque totalement cartographié, avec des niveaux de détails dépassant bien souvent les grands services de cartographie en ligne.

En permettant à chacun de participer à l’élaboration de la carte, OSM a pu s’adjoindre les services de millions de bénévoles, chacun d’eux y contribuant selon ses envies, compétences et moyens.

Bien qu’on compte plus de 2 millions de contributeurs dans le monde, OpenStreetMap reste peu connu du grand public (même si c’est en train de changer) et il reste encore beaucoup à faire sur cette carte.

Les cartoparties sont nées de cette envie : faire connaître et montrer combien il est simple de devenir soi-même contributeur.

Une cartopartie est un moment convivial (un jour ou un demi-jour) où la population est invitée à venir découvrir OSM et à poursuivre la cartographie de son quartier, de son village. Après une brève présentation du projet et des données déjà disponibles, les participants parcourent la zone concernée et prennent note de tout ce qui devrait figurer sur la carte. On peut rester très large ou se focaliser sur des aspects précis (patrimoine, bâti, code routier, nature…).

Une fois ce temps de récolte de terrain effectué, les participants reviennent ensuite pour encoder les infos récoltées sur le terrain via des ordinateurs et avec l’aide de contributeurs OSM confirmés. Quelques minutes plus tard, les infos sont en ligne et accessibles pour tous.

Les scouts aussi peuvent contribuer à OSM en organisant une séance de cartopartie (juste avec les scouts ou ouverte à tous). Les participants recueillent des données de terrain (papier ou GPS) et reviennent ensuite l’encoder dans OSM.

Pour cela, il faut que le groupe compte des personnes ayant déjà contribué sur OSM et connaissant les principes de base de la qualification de l’info encodée (en utilisant le bon tag), ainsi qu’un ordinateur avec une connexion internet.

Merci à Gatien Bataille / CRIE de Mouscron asbl / CC BY SA