Peste porcine : quel impact sur les camps ?

Comme tu l’as sans doute entendu, l’épidémie de peste porcine dans le Sud Luxembourg a contraint les autorités concernées à interdire les camps dans la région.

La zone impactée est en cours d’évolution : nous attendons toujours des précisions des autorités concernant la zone exacte. Mais en voici déjà un aperçu. Attention : cette carte est constamment mise à jour, consulte-la régulièrement.

Si tu es touché, pas de panique, nous avons mis en place une plateforme de partage pour t’aider à trouver un nouvel endroit de camp : SOS Camps.

Si tu n’es pas concerné par cette interdiction, tu peux aussi nous aider en jouant la carte de la solidarité.

Peste porcine, kesako ?

Souviens-toi, mi-septembre, une épidémie de peste porcine africaine a touché le sud de la province du Luxembourg. Il s’agit d’une maladie virale qui touche les porcs et les sangliers et qui est généralement mortelle. Actuellement, il n’existe ni vaccin ni traitement. Des dizaines de sangliers ont ainsi perdu la vie chez nous et des clôtures ont été installées pour limiter leur territoire et éviter que la maladie se propage.

Pourquoi on t’en parle

La peste porcine ne présente aucun danger pour l’homme ! Par contre, tu peux propager la maladie en ayant été en contact avec un animal infecté, ses excréments, etc. C’est pourquoi une zone du pays est interdite à la circulation en forêt et aux camps et une autre voit les activités en forêt limitées.

Tu es donc concerné en premier lieu par la décision qui a été prise par les autorités. Mais rassure-toi, on ne va pas t’abandonner à ton sort comme ça. ;-)

Un nouvel endroit de camp ?

Si ton camp est concerné par l’interdiction, nous allons t’aider à trouver un nouvel endroit. 

Mon camp n'est pas concerné, je dois faire quelque chose ?

Oui, tu joues la carte de la solidarité ! 

C’est pas beau, l’esprit scout ?

Mesures prises par les autorités

Vu le risque d’épidémie, les autorités compétentes, en concertation avec les mouvements de jeunesse et d’autres organes impactés, ont pris la décision de limiter certaines activités touristiques, dont nos camps, selon les zones suivantes.

1. La zone noyau

Ton camp est interdit. Renseigne ton camp sur la plateforme SOS Camps pour trouver un nouvel endroit de camp, et suis l’activité de la plateforme : des endroits de camp vont être proposés.

Tu n’as pas trop le choix, malheureusement : il va falloir annuler la location de cet endroit de camp, qu’il s’agisse d’un bâtiment ou d’une prairie. Pas de panique, on est là pour te soutenir et t’aider à retrouver un endroit de camp génial !

  • Commence par contacter le 21 (siège de la fédération) pour lui exposer ta situation via ce formulaire.
  • Ensuite, contacte ton propriétaire pour annuler le camp et lui demander de te reverser la caution. Tu trouveras un modèle de lettre ici.  S’il ne veut pas te rendre la caution, fais-le nous savoir en envoyant un mail à service_presidence@lesscouts.be et en y joignant une copie de ton contrat de location. Nous interviendrons en ta faveur !

Attention : aucun camp déclaré dans le secteur ne sera validé par le 21 !

2. Une zone tampon et une zone d'observation renforcée

Ton camp est interdit, néanmoins des dérogations pourront être accordées après une analyse des risques de ton lieu de camp. Demande à ton propriétaire d’introduire une demande de dérogation pour le 28 février 2019. Si la dérogation est accordée et donc que ton camp peut avoir lieu à cet endroit, tu devras néanmoins adapter tes activités afin de respecter l’interdiction formelle de circuler en forêt dans ces zones.

Renseigne ton camp sur la plateforme SOS Camps pour trouver un nouvel endroit de camp, et suis l’activité de la plateforme : des endroits de camp vont être proposés.

Si ton propriétaire est dans le flou, il peut être accompagné par l'asbl Atouts Camps.

Si tu souhaites maintenir ton camp dans ces zones, malgré l’interdiction de circuler en forêt, tu le peux. Il faut juste que tu aies bien conscience qu’il va falloir adapter tes activités

Si tu souhaites annuler ton camp, suis la même procédure que pour les camps situés en zone noyau.

3. Une zone de vigilance

Ton camp est autorisé, mais veille à ce qu’aucune de tes activités ne se déroule dans les trois zones ci-dessus.

Renseigne ton camp sur la plateforme SOS Camps malgré tout afin que nous puissions te tenir informé de l’évolution de la situation.

Carte des zones concernées en date du 19/02/2019

Points d'attention

  • Si ton endroit de camp se situe dans l’une des zones concernées et que tu décides de ne pas en changer, ton camp ne sera pas validé. Nous préviendrons les parents et, surtout, tu t’exposes à de lourdes conséquences judiciaires.
  • Si ton camp est autorisé dans la zone tampon ou d'observation renforcée, des interdictions de circuler en forêt subsistent, renseigne-toi ici pour adapter tes activités en conséquence.
  • La maladie peut encore évoluer, dans un sens comme dans l’autre, les mesures prises par le gouverneur peuvent donc aussi être modifiées. Nous continuerons à t’informer sur le sujet.
  • Ton camp se déroule dans les Ardennes françaises ? Il pourrait aussi être touché. Remplis le formulaire, nous te tiendrons au courant.
  • Si tu organises une activité scoute dans ces zones avant le 1er juillet, contacte-nous pour t'assurer qu'elle puisse bien s'organiser.

METTRE UN ENDROIT À DISPOSITION

Tu as une prairie ou un gite disponible à la location cet été ? Super !

Attention, toutefois, si c’est une première pour toi, il y a quelques conditions à remplir avant de pouvoir louer un bâtiment ou une prairie à des mouvements de jeunesse. Contacte ta commune pour en savoir plus. S’il s’agit d’un bâtiment, pense aussi à demander une attestation de sécurité d’incendie aux pompiers. Et quand tout est en ordre, reviens vers nous en remplissant ce formulaire. Merci déjà !