Notre ADN

À travers le monde, plus de 40 millions de jeunes font actuellement partie de la grande famille du scoutisme.
Grâce à un système éducatif original, défini par trois balises (ambition éducative, méthode et valeurs), les animateurs tentent de développer, ensemble, toutes les facettes de la personnalité des scouts.

Créer un monde meilleur

L’Organisation mondiale du mouvement scout (OMMS) a établi comme mission pour le scoutisme de « contribuer à l’éducation des jeunes afin de participer à la construction d’un monde meilleur peuplé de personnes épanouies, prêtes à jouer un rôle constructif dans la société ».

Pour ce faire, partout où le scoutisme est vécu, il l’est en fonction de trois repères indispensables. Tous les scouts du monde poursuivent un but précis, d’une manière précise et sur la base de valeurs précises.

Nos valeurs

Le but : notre ambition éducative

La manière : notre méthode

Un mouvement universel

« Notre scoutisme est un droit pour tous. Chaque jeune, fille ou garçon, est invité à découvrir les valeurs du mouvement et à y adhérer librement.

Personne unique, grandissant grâce à ses propres choix, acteur de sa propre éducation, tout jeune a sa place dans l'une ou l'autre de nos sections. »

Extrait de notre Charte.

Dès sa création, le mouvement scout se veut le reflet de toutes les composantes de la société : lors de son premier camp sur l’île de Brownsea en 1907, Baden-Powell réunit 24 jeunes issus de tous les milieux sociaux. Bien des années plus tard, nous ne sommes pas en reste et souhaitons proposer à un maximum de jeunes de s’épanouir au sein du mouvement. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, Les Scouts œuvrent à l'élargissement de leur public pour une plus grande diversité au sein des unités.

Afin de soutenir l’accueil de tous et l’ouverture aux publics les plus variés au sein de notre fédération, une équipe s’y consacre au siège de la fédération depuis 2008. Elle a pour fonction :

  • de soutenir chaque unité dans la démarche d’accueil de tout jeune (peu importe son origine sociale, culturelle, économique et qu’il soit ou non porteur d'une déficience ou d'un handicap) ;
  • d’aider à la création de nouvelles unités ;
  • d'aider les unités en difficulté afin que tous les jeunes puissent vivre le scoutisme près de chez eux.

Pour contacter le service Diversité et Inclusion : 02.508.12.00 ou lesscouts@lesscouts.be.

Scoutisme et handicap

Depuis les débuts du mouvement, l'accueil du handicap a fait l’objet de différents projets :

  • 1937 : création d’une première section spéciale à Auderghem.
  • 1950 : création d’une première unité mêlant scouts valides et porteurs de handicap.
  • 2002 : un séminaire européen interpelle les fédérations scoutes sur l’accueil qu’elles réservent au handicap.
  • 2004 : sortie de la publication Les enfants extraordinaires.
  • 2005, 2007 et 2009 : la fédération crée le service Ouverture (aujourd’hui renommé Diversité et Inclusion) grâce à un subside de Cap48.
  • Depuis 2006 : les animateurs sont sensibilisés à l’ouverture à tous durant leur formation.
  • Depuis 2010 : des journées de formation spécifique sont proposées.
  • 2012 : sortie de la publication Le carnet de bord de l’intégration, qui soutient les animateurs, étape par étape, dans leurs projets d’intégration.

En cohérence avec les politiques d’intégration en œuvre dans notre société depuis les années 1980, notre fédération privilégie l’accueil d’enfants et de personnes en situation de handicap au sein de groupes locaux non spécifiques. En effet, selon notre Charte, chaque scout a le droit de grandir dans une unité proche de chez lui. Nos unités représentent, pour de nombreuses personnes en situation de handicap, une occasion de découvrir les autres et le monde en dehors de chez elles et des milieux spécialisés.

L’adjectif "catholique" a disparu du nom de la fédération en 2008, mais le catholicisme est toujours le bienvenu. C’est toujours une référence qui peut, au même titre que d’autres, nourrir l’animation spirituelle.

Nous ne sommes devenus ni laïcs, ni neutres. Au contraire, à chaque unité de choisir les références sur lesquelles baser l’animation spirituelle qu’elle propose aux jeunes : catholiques, musulmanes, multiples ou non confessionnelles… Toutefois, toutes les unités, quelles que soient leurs orientations spirituelles, se doivent d’être ouvertes aux jeunes de toutes les croyances.

La dimension spirituelle fait partie du scoutisme, elle constitue d’ailleurs l'un des cinq domaines de développement des jeunes, aux côtés des dimensions affective, sociale, intellectuelle et physique. Si le concept peut impressionner de prime abord, la spiritualité est en fait quelque chose de tout simple : cela commence dès lors qu’on prend le temps de réfléchir sur soi, sur le monde qui nous entoure, du baladin qui se demande où on va quand on est mort au pionnier qui s’interroge sur pourquoi il est sur Terre. La spiritualité se vit donc au quotidien, mais aussi au travers d’activités de sens spécifiques.

 

L’histoRIQUe en bref
  • 1998 : l’assemblée fédérale adopte la Charte, un texte qui aborde notamment la question du respect des convictions. L’année suivante, le nom de la FSC devient alors tout simplement "Les Scouts" et son sous-titre, "Fédération Catholique des Scouts Baden-Powell de Belgique". Le "C" change de place : ce ne sont plus les scouts qui sont catholiques, mais plutôt la fédération elle-même.
  • 2006 : l’assemble fédérale vote une nouvelle Charte pour le mouvement. Cette version ne fait plus mention de références chrétiennes et réaffirme notre volonté d’accueil de tous, avec une ouverture explicite aux références (confessionnelles ou non) de tous, y compris des catholiques.
  • 2008 : l’adjectif "catholique" disparait du sous-titre de la fédération. Notre nom complet devient alors "Les Scouts – Fédération des Scouts Baden-Powell de Belgique".
  • 2012 : en réponse aux demandes des délégués des unités et pour mieux coller au contenu de la Charte, l’assemblée fédérale vote un nouveau texte pour la Loi et la Promesse. Si la première ne fait plus référence à Dieu, la seconde, en revanche, laisse à chacun la liberté de l’y intégrer, si cela fait sens pour lui.

Le mouvement scout est basé sur le bénévolat.11000 animateurs et membres d'équipes d'unité retroussent leurs manches chaque semaine avec, pour seule récompense, la satisfaction de participer à l’épanouissement de votre enfant… Gratuitement mais pas pour rien.

« Attentifs à la sécurité et au bien-être des jeunes qui leur sont confiés, les animateurs sont porteurs du projet du mouvement et vivent en cohérence avec ses valeurs. Se formant à leur rôle d'éducateurs scouts, ces animateurs bénévoles œuvrent en équipe, soucieux d'inscrire leur action dans le parcours proposé aux jeunes de 6 à 18 ans. La rencontre d'autres animateurs et cadres du mouvement ainsi que des parents permet la nécessaire confrontation des expériences et la remise en question régulière de leur animation. Les animateurs agissent là où ils vivent pour faire connaître et proposer à tous le projet du scoutisme. »

Extrait de notre Charte.