Les réponses à vos questions

Lors de l'assemblée fédérale du 23 mars dernier, vous avez été nombreux à poser des questions aussi par SMS ou Mentimetre, à Christelle, qui présentait le contrat d’animation fédérale. Parmi toutes ces questions, beaucoup ne concernaient pas directement le contrat mais qu’à cela ne tienne. Voici toutes les réponses aux questions non posées oralement. ;-)

structure démocratique

Le contrat est règlementairement défini comme étant le contrat d’animation du président fédéral. C’est d’ailleurs une condition d’admission à la fonction : il faut avoir proposé un contrat.

Ce contrat, rien dans le règlement ne précise comment le construire. Certains présidents arrivaient avec un contrat très construit, qu’ils présentaient aux délégués. L’espace de discussion existait, évidemment, mais la construction collective qui a eu lieu ici, n’est pas une norme. C’est une volonté que j’ai eue.

Le contrat tel que présenté ici est donc bien le mien (en terme de responsabilité), que j’ai co-construit avec les délégués. La représentation de l’ensemble des animateurs est donc présente via l’apport des délégués. D’ailleurs, dans les coups de cœur présentés, ce n’étaient pas des projets que j’avais proposés. Mais bien des projets amenés par les délégués, projets que je trouvais particulièrement chouettes ou nouveaux.

Pourquoi avoir fait ce choix de présenter mes coups de cœur ? Pour répondre à une demande d’humanisation de la fonction : parce que je me présentais au pilotage de la fédération comme porteuse de ce projet-là et pas d’un autre, j’avais reçu la demande de, pour mieux me connaitre, mettre quelques projets que j’appréciais particulièrement en avant. Histoire que l’assemblée puisse mieux percevoir ce qui me fait vibrer, avant une élection où on demande un avis sur le contrat et la personne, sans même parfois la connaître. ;-) Mais pas de panique. Un staff fédéral a été élu, un conseil fédéral travaillera sur l’avancée de ce contrat, les délégués seront tenus au courant… Il y a assez de verrous de sécurité pour que les projets coups de cœur ne soient pas pour autant les chouchous ou les prioritaires "juste parce que je les aime bien".

Parce que la structure dans laquelle nous sommes depuis début 2000 met l’accent sur « une fédération d’unités ». Chaque unité a donc un droit de vote. Et que nos prédécesseurs ont fait le choix de donner cette voix à quelqu’un qui ne fait pas partie de la structure d’encadrement, mais plutôt à quelqu’un qui fait vivre le scoutisme en section. A savoir les animateurs. 405 unités = 405 délégués.

Quant aux groupes d’unités, la voix est donnée à leurs animateurs fédéraux, qui ont une vision large de la manière dont les unités de leur groupe fonctionnent. Pour faire le meilleur choix pour la fédération dans sa globalité.

Cependant, nous avons eu l’an dernier une réflexion à ce sujet (puisque la proposition était faite dans le précédent contrat d’animation fédérale 2016-2019). La décision a été qu’à partir de la prochaine élection, une place consultative soit donnée aux équipes d’unité, mais pas une place décisionnelle, le délégué ayant voix pour l’entièreté de l’unité, en ce compris son staff d’unité). Il pourrait y avoir une discussion, par exemple, en relai, pour nourrir l’animateur fédéral de la réflexion des équipes d’unité. Cette place consultative a été testée à la JANU de janvier 2019.

Parce que notre structure est ainsi composée, nous sommes une fédération d’unités ! C’est un choix qui a été fait par nos prédécesseurs il y a une vingtaine d’années. Chaque unité de la fédération a donc une même place dans notre assemblée fédérale.

L’important pour vivre la citoyenneté au maximum dans ce processus, c’est d’amener le débat sur l’ordre du jour de l’assemblée fédérale en conseil d’unité et ainsi outiller les délégués. Cela permet d’avoir des échanges de qualité et réellement constructifs (ce ne serait pas le cas avec 9700 animateurs … ou alors les candidatures doivent s’ouvrir 3 ans avant le début du mandat :-D).

Évidemment les deux. Mais aussi les difficultés, les freins, les espoirs. Comme nous l’avons fait dans l’expo.

Seule à la présidence, avec Benjamin comme adjoint de la présidente.

Offre pour les bénévoles

Parles-en à ton équipe fédérale ! Sinon, toutes les infos ici (en bas de la page, sous le cadre de login).

Pour les premières pistes, tu peux les retrouver ici. Pour le reste, on va attendre le travail du groupe de travail. (Envie d’y participer ? Contacte moi !)

Je vais faire court : lesscouts.be/alumni. Si tu ne trouves pas ta réponse là-dedans, contacte-moi.

Dès que tu n’es plus membre actif de l’unité. ;-)

Responsabiliser les animateurs d’autres unités ? Trouver de nouveaux animateurs, dans une sphère non-scoute ? Les options sont toutes aussi nombreuses que difficiles à mettre en place… Et nous n’avons pas encore trouvé la solution magique. Néanmoins, nous continuons à la chercher !A tel point que nous venons de créer un service Soutien des bénévoles au 21 dont la raison d’être est de se pencher sur les cycles de vie des bénévoles pour en améliorer le recrutement, le soutien et l’accompagnement après la fonction.

Pour de l’info et de l’aide sur ce sujet, n’hésite pas à contacter le service Diversité et Inclusion via lesscouts@lesscouts.be.

Fais-le, c’est une bonne idée ! N’oublie pas de l’inscrire comme invité, question d’assurance. ;-)

diversité & inclusion

Les réalités de nombre de membres/unités dépendent de plusieurs facteurs, dont la pression démographique à certains endroits. Le paradoxe est donc difficilement gérable à l’échelle de la fédération. Ce qui l’est, par contre, c’est la gestion de cette réalité quand deux unités sont très proches l’une de l’autre.

Dans ce cas, je pense que le relai est un bon endroit pour en parler. C’est ce qu’on appelle la gestion fédérale des listes d’attente. Cela part d’analyses chiffrées provenant de notre base de données. Certains chiffres sont très éclairants et seront proposés, pour analyse et réflexion autour de solutions, dans les relais.

Les deux parties sont proposées dans le contrat. Et souvent, la volonté d’ouvrir une unité à un endroit répond surtout à la forte demande de jeunes voulant faire du scoutisme, dans une zone où les unités sont surpeuplées (et où les animateurs ne manquent pas). Je pense donc que si on veut que les unités surpeuplées, aussi en terme d’animateurs, viennent en aide aux unités moins peuplées en terme d’encadrement, cela demande une mobilité chez nos animateurs. En acceptant d’aller animer parfois loin de chez soi. C’est un autre problème. ;-)

Je continue donc à croire que gérer les listes d’attente, les dépeuplements ET le manque d’animateurs à certains endroits doit être un sujet de relai. Et là où cela se fait, cela donne de très beaux résultats (comme, par exemple, les explorations de pionniers de grosses unités dans des petites unités voisines… ce qui permet à chacun de s’y retrouver : tous les pionniers trouvent une place, parfois dans l’unité où ils ont fait une explo, et aux unités en manque d’animateurs de trouver chaussure à leur pied !

Des organismes, oui. Nous sommes en partenariats avec, notamment, FEDASIL. Nous sommes aussi en étroite relation avec la plateforme d’aide aux réfugiés, et co-gérons une page Facebook qui permet d’obtenir des  contacts et de proposer son aide.

« La fédération belge ou européenne » : je ne comprends pas ce que cela veut dire. Si on parle de GSB, fédération belge du scoutisme, alors oui, via cette même page Facebook, entre autres. Pour le Comité et le Bureau européen du scoutisme, c’est en cela que nous avons participé et aidé à l’organisation de Hand in hand, dont le sujet était justement l’accueil des réfugiés dans les fédérations de scoutisme en Europe.

Il existe un kit CU : L’accueil de réfugiés pour répondre à une partie des questions sur le comment faire. Tu peux aussi consulter cette page (j’ai tapé « réfugié » dans notre moteur de recherche sur le site). Pour le reste, le service Diversité et Inclusion de la fédération est là pour te soutenir dans la démarche et répondre à tes questions. Tu peux les contacter via lesscouts@lesscouts.be

Avant toute chose, ce ne sont pas des unités religieuses ! Ce sont des unités scoutes qui utilise la religion comme activité spirituelle. Activités spirituelles qui font partie intégrante du scoutisme. Activités spirituelles et aux valeurs font partie des animations proposées pour faire des scouts des jeunes plus conscients, critiques, intérieurs…

En effet, nous essayons de créer le vivre ensemble entre les unités. Que les unités arrivent à fonctionner ensemble, indépendamment de leur confession, me parait déjà un chouette objectif.

Ensuite, chaque unité a pour mission de pouvoir accueillir toute personne qui le souhaite. Il ne devrait donc pas être impossible de rejoindre une unité près de chez soi, quelle qu’elle soit, indépendamment de sa confession toujours. C’est en tout cas ce qui est demandé à chaque unité, l’accueil de tous. Et si une personne ne se retrouve pas dans la manière dont l’unité est organisée, l’unité en question a pour devoir d’accompagner cette personne pour qu’elle trouve une place dans une autre unité, près de chez elle. Et ce n’est pas qu’une question de religion, cela fonctionne pour tout !

L’absence de papier n’est pas un frein. Nous accueillons, papiers ou pas papiers.
Pour le reste de la question, réfère-toi à la réponse ci-dessus dans une question similaire. ;-)

C’est une proposition du contrat. Mais c’est un sujet compliqué, les conditions d’accueil étant très strictes. Nous ferons ce que nous pourrons !

Suite de la question : D'autant plus que le problème de mobilité (aussi bien au niveau du temps que d'un point de vue écologique) va être un frein pour les familles.

Ici, on parle de régions où les unités sont très éloignées. Mais parfois, il y a 3 ou 4 ou 5  unités sur la même commune.

Je pense donc que cette question de listes d’attente gérée en relai peut clairement aider les unités très rapprochées.

Pour les unités géographiquement éloignées de toute autre unité, si cette unité déborde, la solution est probablement plutôt du côté de la spin-off ou de la création d’une nouvelle unité. Mais pour cela, il faut que les animateurs de l’unité qui déborde prennent conscience que pour le bien-être des enfants, y compris de ceux qui ne peuvent pas arriver dans l’unité, il est important de sortir de sa zone de confort, y compris en se lançant dans l’aventure du soutien de la nouvelle unité d’à côté (voir d’aller les aider). C’est pour cela que nous voulons continuer les deux chantiers, pour tenir compte des réalités géographiques.

IT

Entre la rentrée et décembre 2019. Mais cela mettra plusieurs mois pour que toutes les évolutions apparaissent (nous avons fait le choix de ne pas attendre que tout soit fait pour tout sortir : les chantiers aboutis sortiront petit à petit).

Il ne faut pas un login Desk, bonne nouvelle. :-) Il faut un identifiant Les Scouts. Alors certes, l’identifiant Les Scouts permet aussi l’accès à Desk pour ceux qui peuvent y aller. Mais l’identifiant Les Scouts permet aussi l’accès à la plateforme moi.lesscouts.be, qui est la plateforme sur laquelle on t’invite à te rendre pour signer le Code qualité de l’animation. Par ailleurs, cette plateforme sera de plus en plus utilisée… Alors autant demander ton identifiant tout de suite, comme ça tu l’auras pour tous les chantiers qui  arrivent (notamment l’appli, qui te demandera aussi un identifiant). Pour l’obtenir : ton animateur d'unité peut le créer dans Desk ou, à défaut, contacte le 21

Je ne perçois pas ceci comme une question mais comme une interpellation ou une idée. Je prends donc cela tel quel sans donner de réponse.

Non … Malheureusement ;-). Nous allons proposer des templates pour réaliser votre site d’unité dans notre charte graphique (chantier en cours). Mais l’hébergement de chacun des sites demandent un service d’aide et d’entretien que nous n’avons pas. Par ailleurs, tu peux toujours faire appel à SocialWare.

Pour faire un résumé bref des discussions eues avec les délégués, pour :

  • faciliter l’encodage dans Desk (nous aurons de manière claire une adresse pour chaque bénévole) ;
  • faciliter l’accès à des plateformes de type drive d’unité, Desk ;
  • accessoirement, pour le sentiment d’appartenance à une grande famille (de type adresse d’université que tu reçois en arrivant). 

Pour les ressources, on se doutait depuis longtemps que ça sortirait un jour. On est donc presque prêts. ;-)

Les applications liées à nos évènements, une fois chargées, te permettent d’avoir accès au contenu sans avoir un accès internet (même si une connexion internet est utile pour recevoir les mises à jour du contenu dans l'application pendant l'évènement ainsi que les notifications).

Ceci dit, si on ne peut pas passer ni par internet, ni par le papier, et en même temps pouvoir envoyer de l’info en temps réel, je n’ai pas la solution au problème :-)

outils

La formation en ligne est un chantier en cours. Mais pas pour les T1-T2 et T3, pour la raison suivante : une partie de la formation passe par l’échange et la co-construction, avec des animateurs vivant des réalités différentes. 

De plus, notre formation est reconnue par la fédération Wallonie Bruxelles (FWB), qui impose certaines conditions, définies dans un décret. Nous ne pouvons donc pas faire ce que nous voulons. Et le fait d’organiser une formation en externe (c’est-à-dire où tu dois venir loger X nuits au moins) est une condition du décret. Si nous modifions cela, alors plus de reconnaissance officielle. Donc plus de brevet d’animateur reconnu par la FWB et plus de subsides ONE. Et ça, les délégués l’ont refusé. 

Juste avant ou juste après l’été.

Je ne perçois pas ceci comme une question mais comme une interpellation ou une idée. Je prends donc cela tel quel sans donner de réponse.

De continuer le chantier en court, ouvert sur ce mandat. Bientôt dans tes mains : une conduite pour une réunion de parents clé sur porte, pour leur expliquer ce que nous sommes réellement (et donc ce que nous ne sommes pas). Par ailleurs, chaque parent reçoit 4 fois (si son enfant passe par toutes les sections) le Ca se discoute spécial parents (téléchargeable ici). Et sur notre site, il y a une porte d’entrée spéciale parents, pour leur expliquer à quoi on sert. Bon évidemment, s’ils ne lisent pas … ;-)

  • Une nouvelle page du site internet
  • Une formation, soutenue par la Région wallonne, possible (attention place (trop) limitées).
  • Le reste à venir durant le mandat !

Si tes chefs d’unité n’organisent pas de TU, contacte ton équipe fédérale. Ils t’aideront à trouver une solution !

Quatre fois par an, tu recevras des versions papier (des numéros thématiques). 

Pour les autres numéros, il n’est pas prévu de revenir au papier (on vient tout juste de passer au numérique). Par contre, une version PDF téléchargeable est en cours de construction. Certes pas aussi bien mis en page qu’avant, mais cela laissera la possibilité aux adeptes du papier de continuer à pouvoir se l’imprimer.

Des plateformes informatiques existent déjà et nous sommes sur le coup pour les utiliser ou développer la nôtre. A analyser à l’ouverture des projets « consommer local » !

divers

La question étant arrivée plusieurs fois, la réponse a été donnée en séance plénière.

C’est une proposition du contrat. Mais je m’engage uniquement à « analyser la possibilité de ». La décision de le faire, ou non, ne dépendant pas que de moi, mais bien des quatre autres fédérations aussi. :-)

L’Organisation mondiale du mouvement scout (OMMS) a été une organisation consultée par l’ONU dans la constitution de ces Global Goals. Depuis lors, elle porte une attention particulière à les faire avancer. Il nous parait donc normal, en tant que membre de l’OMMS, de faire avancer les priorités de la coupole qui nous chapeaute tous et de faire notre part, de colibri peut être, du boulot.

Quid du quoi ? Si tu parles du « cannabis légal », on se réfère à la loi. Et il n’existe pas encore de législation spécifique à son propos en Belgique. Nous nous poserons donc la question en temps voulu, avec les associations de notre réseau partenaires (dont InforDrogues), pour leur expertise en la matière. 

Que veux-tu dire ? Nos assurances sont régulièrement revues. Tu as droit, à partir de cette année par exemple, à une assurance pour ton matériel de camping, d’office prévue (plus besoin de la prendre en supplément). Par ailleurs, notre couverture est excellente. Une envie particulière ? Contacte notre secrétaire fédéral via lesscouts@lesscouts.be, il répondra à toutes tes questions.

C’est le travail quotidien d’Atout camps, qui fait ça excellemment bien (mais le projet prend du temps), et nous les soutenons de tout cœur. :-)

JOTA-JOTI est un évènement organisé par l’OMMS. 

Nous y participons mais n’avons pas l’organisation en main. 

Quant à ce que nous en faisons dans notre fédération, il faudrait d’abord qu’un intérêt soit manifesté par les sections pour que nous y mettions de l’énergie… Chaque année, nous proposons aux sections Pionniers de venir le vivre au château de Courrière. Et les réponses sont très… absentes. :-)

Donc, si ça ne répond pas à un besoin, nous ne le développerons pas plus. Sauf si ceux qui travaillent autour de l’axe FRATERNITE le juge pertinent… Je leur laisse la possibilité de rêver à ce qu’ils souhaitent et je les aiderai au mieux à atteindre leur ambition !

Parce que nous ne sommes pas la police. :-) Et que le premier article de la Loi scoute parle du scout qui mérite te fait confiance. A tort ? Peut-être. Mais un principe de base important !

Il y a eu Scoutopia 2017 sur le sujet, et dans la foulée, une page internet pour t’aider à les faire vivre dans ta section.

Pour le reste, nous avons tout un mandat pour rêver à ce que nous voulons développer autour de ces Objectifs de développement durable (ODD), les pistes ne sont pas encore définies. :-)

L'engagement de fraternité est respecté puisque les nouvelles conditions (malgré tous leurs défauts) ont introduit la couverture automatique du décès et ont augmenté la couverture des frais funéraires.

En ce qui concerne le handicap, la fédération a toujours proposé une couverture optionnelle en invalidité permanente à ses membres en début d’année, avec des montants de couverture au choix.

Plus d'infos auprès de notre secrétaire fédéral : lesscouts@lesscouts.be.