RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES : LE POINT

Tu en as certainement entendu parler plus d’une fois : à partir de la rentrée 2022, le calendrier scolaire change en Fédération Wallonie-Bruxelles, dans l’enseignement maternel, primaire et secondaire francophone. Retrouve sur cette page nos infos sur ce sujet.

Avant tout, rappelons les bases

Quel est le nouveau calendrier scolaire annoncé ?

L’année scolaire est adaptée pour alterner des périodes de 7 semaines de cours et 2 semaines de congés. Les vacances d’automne et de détente passent de 1 à 2 semaines, et les vacances d’été sont dès lors raccourcies de 2 semaines.

Plus concrètement, l’année scolaire finira en moyenne 5 jours plus tard en juillet (7 juillet en 2023, 5 juillet en 2024, etc.) alors que la rentrée scolaire, elle, aura lieu fin aout (29 août en 2022). Les débuts et fins des vacances d’été ne seront plus à date fixe, comme auparavant, mais changeront chaque année afin que l’école se termine toujours un vendredi et recommence un lundi.

Quelle est la position de la fédération ?

À l’instar des autres mouvements de jeunesse, nous soutenons la réforme et son objectif premier : favoriser le bienêtre des enfants et des jeunes. Cependant, nous avons émis certaines craintes quant à la façon dont celle-ci est mise en place et quant à l’agenda annoncé. Tu pourras retrouver ici  le détail de notre position diffusée l’an dernier, reprenant tous les risques, les opportunités et les pistes de solutions identifiées.

Quel est le plan d’action de la fédé aujourd’hui ?

Plusieurs actions sont lancées de notre côté afin d’amorcer le changement positivement et de permettre à toutes les unités d’organiser sereinement leurs camps 2023 et les suivants. Les pistes de solutions sont nombreuses et nous mettons tout en place pour les concrétiser tant que possible.

Depuis plusieurs mois, Les Scouts et les autres mouvements de jeunesse francophones mènent auprès des ministres compétents, un plaidoyer intense pour l’ouverture de nouveaux endroits de camps, en explorant notamment des zones moins couvertes par les camps.

Plusieurs réflexions et concertations sont en cours pour mettre en place des solutions concrètes concernant le manque de tentes. Un subside a déjà été proposés aux unités pour l’achat de nouvelles tentes et des pistes concrètes sont explorées avec le centre de prêt de Naninne pour augmenter la capacité d’emprunt.

La fédération a régulièrement des discussions avec les communes et provinces accueillant de nombreux camps en été, afin d’améliorer l’accueil des camps et d’anticiper les changements induits par la réforme des rythmes scolaires. 

Une attention particulière est également portée à la coordination indispensable avec les mouvements de jeunesse néerlandophones, étant donné le nouveau risque de décalage de nos calendriers de camps.

Plus récemment, un plaidoyer pour l’ouverture d’endroits de camp a également été diffusé auprès des pouvoirs publics compétents. Ce plaidoyer présente la situation actuelle des endroits de camps en Wallonie, les risques que représente la réforme des rythmes scolaires à cet égard, et une série de pistes de solutions permettant d’ouvrir de nouveaux endroits de camps, et donc de permettre à l’ensemble de nos camps d’être accueillis dès l’été 2023.

Les premiers effets concrets de nos travaux se font sentir, et plusieurs pistes concrètes sont actuellement sur la table pour permettre l’ouverture de nouveaux endroits de camps.

Outil d’accompagnement des unités

Télécharge le kit d’accompagnement.       Télécharge les annexes du kit d’accompagnement.

La réforme des rythmes scolaires est une réalité avec laquelle il va falloir composer dès la rentrée scolaire 2022, date de son entrée en application. En bref, l’année scolaire pour les maternelles, primaires et secondaires francophones commencera désormais fin aout et se terminera début juillet. Autre changement majeur : les vacances d’automne et de détente dureront deux semaines.

Comme tu le sais peut-être, cette réforme aura des impacts, plus ou moins importants, sur les activités de ton unité et sur la planification de celles-ci. L’adaptation la plus importante concernera probablement l’organisation des camps, et en particulier ceux de 2023, puisqu’il s’agira du premier été "chamboulé" par la réforme.

Toutes les unités sont concernées, peu importe leurs dates habituelles de camps : en effet, nous risquons d’être confrontés à un phénomène de réactions en chaine, où même les camps ne se déroulant pas début juillet seront impactés. C’est pourquoi nous invitons chaque unité à anticiper l’été 2023 et à se mettre en réflexion quant à l’organisation des prochains camps.

La solidarité entre unités sera une clé essentielle pour faire en sorte que chaque scout puisse vivre un camp l’été prochain !

Dans cette optique, nous souhaitons accompagner et guider au mieux chaque conseil d’unité dans cette réflexion, et ne rien imposer à qui que ce soit, car chaque unité connait ses réalités, ses besoins et ses perspectives d’adaptation. C’est pourquoi nous avons envoyé à chaque animateur d‘unité un kit d’accompagnement clé sur porte en cinq étapes. Ce kit permettra au CU tout entier d’identifier les impacts potentiels de la réforme des rythmes scolaires sur les camps, puis d’imaginer les meilleures mesures d’adaptation pouvant être prises.