Vivre une animation de sens en Conseil d’unité

pour mieux appréhender l’incertitude

Ce qu’il y a de plus compliqué dans la crise que nous traversons actuellement, c’est de ne pas savoir ; ne pas savoir de quoi demain sera fait. Nous ne sommes pas tous armés de la même manière pour supporter cette incertitude. Cette faculté de tolérance à l’incertitude varie fortement d’une personne à l’autre. Toutefois, plusieurs études ont démontré que des actions peuvent être entreprises pour nous aider à mieux gérer l’incertitude dans notre vie, et plus spécialement dans ces moments de crise.

Nous te présentons trois clés, basées sur le modèle décrit par Jan Ardui, pour mieux gérer l’incertitude, et une façon de les mettre en pratique avec ton conseil d’unité. Nous te conseillons de vivre ces trois clés successivement : en effet, la clé n°3 découle de la clé n°2 qui elle-même découle de la clé n°1. Le cheminement de pensée proposé de la première à la dernière clé est important pour parvenir à un résultat satisfaisant.

Cette animation peut également être vécue par staff, a fortiori si ton conseil d’unité est composé d’un nombre conséquent de personnes. Il reste toutefois pertinent qu’un membre de l’équipe d’unité anime ce moment pour permettre aux animateurs de plonger pleinement dans la réflexion.

En pratique

Comme tu le liras, ce dispositif a été construit de manière à pouvoir se vivre entièrement à distance : un PowerPoint à projeter dans une réunion en ligne est d’ailleurs disponible ici pour t’aider à animer ce moment. Pour rappel, tu peux trouver quelques recommandations pour organiser au mieux une rencontre en ligne sur cette page de notre site internet.

En bref

Étape 1 : Regarder l’incertitude en face (25 min ou +)

  • 1.1. Identifier son sentiment à l’aide d’une liste.
  • 1.2. Découvrir à quelle émotion ce sentiment se rapporte.

Étape 2 : Être connecté avec ses besoins et valeurs (30 min)

  • 2.1. Reconnaitre son besoin lié au sentiment parmi une liste.
  • 2.2. Faire le top 3 de ses valeurs avec un test.

Étape 3 : Créer des choix alignés (15 min)

  • Déterminer trois actions : pour soi, pour les autres, pour donner du sens à la vie scoute ou en dehors.

Tout d’abord, il ne faut pas ignorer cette incertitude : l’éluder, la nier ou la fuir ne règlera pas le problème. Cela semble être un conseil facile et pourtant… Accepter cette incertitude nous confronte à nos doutes, les instabilités et toutes les émotions qui vont avec. Se permettre de regarder en face les différentes composantes de cette incertitude est la première clé.

A vivre en CU

Durant une dizaine de minutes, invite chaque membre du CU à prendre un moment pour analyser, chacun pour soi ce qui est incertain au regard du contexte actuel, à court, moyen ou même plus long terme. Cela peut concerner à la fois la vie scoute mais également la vie personnelle, familiale, étudiante/professionnelle… Chaque personne fait cela pour elle-même, il n’y a pas lieu de partager vos réponses à l’ensemble du conseil d’unité.

Prenez ensuite une vingtaine de minutes pour identifier les ressentis, les sensations et les émotions dans lesquels cette incertitude nous met.

1. Se connecter à son ressenti (10min)

A partir de la liste disponible à la slide n° 4, demande à chaque animateur de repérer le sentiment qui le décrit le mieux en cette période d’incertitude.

Pour identifier le sentiment et ensuite traduire l’émotion sous-jacente, il est essentiel de permettre à chacun-e de s’arrêter pour écouter son ressenti physique. Pour cela, tu peux proposer aux animateurs de fermer les yeux et d’inspirer-expirer quelque fois profondément par le nez. Propose-lui de partir à la recherche de ce qu’il/elle ressent.

Quelques exemples :

  • J’ai le souffle court
  • J’ai l’estomac noué
  • J’ai chaud
  • Je me sens léger-e
  • ...

2. Découvrir l'émotion au travers de ce ressenti (15min ou +)

En passant à la slide n° 6, les animateurs découvrent maintenant à quelle émotion leur sentiment se rapporte.

A ce stade, nous te conseillons de faire un retour en grand groupe. Chaque animateur-rice partage alors à l’ensemble des membres du CU l’émotion dans laquelle il se trouve.

Il est possible de proposer aux animateurs de faire ce retour de manière créative : emoji personnalisé, gif, chanson… en lien avec l’état émotionnel qu’ils viennent d’identifier. En fonction du retour choisi, cela peut considérablement allonger ou raccourcir cette étape de l’animation.

Au moment fort des incertitudes il est primordial de se rapprocher de ce qui est important pour nous, de se connecter avec ses valeurs profondes et d’identifier ce qui nous permet de nous sentir bien avec nous-mêmes.

Se poser la question “Qu’est-ce qui est important pour moi et de quoi ai-je besoin pour me sentir bien ?” sera votre 2e clef pour mieux gérer l’incertitude.

A vivre en CU

1. Définir le besoin derrière la valeur (5min)

Propose maintenant à chaque animateur, au regard de l’émotion qu’il vient d’identifier, de réfléchir au besoin que celle-ci essaye d'exprimer. En effet, les émotions sont comme des témoins qui s’allument en lien avec la satisfaction ou non d’un besoin. Prendre conscience, tour à tour, de l’émotion et du besoin permet de nous donner la possibilité de satisfaire ce besoin pour ainsi apaiser l’émotion.

Si nécessaire, tu peux utiliser la liste qui se trouve à la slide n°8 pour aider les animateurs à mettre des mots sur leur besoin.

2. Identifier les valeurs (25min)

Pour cela, tu peux proposer aux membres du CU de réaliser, individuellement, ce test élaboré par le Professeur Schwart, auteur du modèle des valeurs universelles, et son équipe.

Si les animateurs le souhaitent, ils peuvent ensuite partager le top 3 des valeurs qui sont les plus importantes pour eux aux autres membres du CU. Ce partage peut d’ailleurs donner lieu à de très chouettes découvertes des uns et des autres.

Il est par contre déconseillé d’essayer de hiérarchiser ces valeurs en CU, aucune ne peut prévaloir sur une autre et un tel classement ne pourra jamais être objectif puisque les concepts que l’on met derrière chaque valeur sont fonction du vécu passé de chaque individu (et que ceux-ci sont amenés à évoluer au fil du temps et selon le contexte). Demander à un groupe d’individus de classer leurs valeurs n’aurait dès lors que peu de sens.

Lorsqu’on se trouve dans une période d’incertitude, on a parfois l’impression de ne plus avoir de choix. On se sent victime des circonstances du contexte. Pourtant, malgré cette impression de ne plus avoir de choix, il est très important, au contraire, de se créer des choix, pour soi, pour continuer. Ceci est donc votre 3e clef.

A vivre en CU

Inviter les membres du CU à déterminer 3 actions en accord avec les besoins et les valeurs déterminées au préalable.

Durant cette période d’incertitude, je souhaite vivre…

  • Pour moi : …
  • Pour les autres : …
  • Pour donner du sens à la vie scoute ou en dehors : …

Il vaut mieux ne pas obliger les animateurs à partager le fruit de leurs réflexions, celui-ci peut en effet se traduire par un choix d’actions très personnelles voire intimes.

Toutefois, il est intéressant d’inviter les animateurs à l’écrire quelque part pour en garder une trace. Tu peux, par exemple, suggérer aux animateurs d’envoyer cela par email à leur « moi » du futur via ce site internet. Ils écrivent leurs 3 choix d’action et programment cet email à une date de leur choix (quelques jours, quelques semaines, quelques mois…).

La réception de celui-ci sera une nouvelle occasion pour eux de faire le point sur la manière dont ils vivent/ont vécu cette période d’incertitude et de, peut-être, réenvisager de se créer de nouveaux choix qui leur permettront d’appréhender un peu plus confortablement cette période d’incertitude.