procédure de gestion de cas

Retrouve sur cette page toutes les informations utiles pour déclarer un cas de contamination au covid-19.

Dernière mise à jour de cette page : mercredi 23 mars 2022

Rappels

Au sein de l’équipe d’unité, désigner une personne de contact qui sera l’intermédiaire entre les parents, les animateurs, et les services de tracing (le cas échéant). Cette personne de contact n’a pas obligatoirement une formation médicale. 

Le rôle covid de l’unité : 

  • dispose des coordonnées des adultes encadrants (animateurs) ;
  • dispose de la liste des participants avec leur nom, prénom, date de naissance, numéro de GSM (celui d’un parent si participant mineur) et adresse email (celle d’un parent si participant mineur) ; 
  • dispose des numéros de contact des personnes responsables du participant (parent ou tuteur).

Une personne de contact est une personne qui a eu un contact avec un cas confirmé de covid-19 dans un délai de 2 jours avant le début des symptômes jusqu’à la fin de la période de contamination (en général, 10 jours après le début des symptômes, ou plus si les symptômes persistent).

Dans le cas d’une personne asymptomatique dont le test PCR est positif, une personne de contact est définie comme quelqu’un qui a eu un contact avec cette personne dans un délai de 2 jours avant le prélèvement de l’échantillon, jusqu’à 10 jours après.

Certains enfants sont plus susceptibles de développer une forme sévère de covid-19. Des groupes à risque ont été identifiés par les associations professionnelles de pédiatrie belges qui ont édicté des lignes directrices permettant aux médecins traitants de prendre la décision, en concertation avec les parents et/ou les soignants impliqués, d’autoriser les enfants à fréquenter - ou non - l’école, les activités... La liste des patients à risque en pédiatrie est disponible ici.

Les parents dont l’enfant présente une maladie chronique grave sont invités à consulter leur médecin traitant ou spécialiste pour avis.

Etant donné que les symptômes liés au covid-19 sont peu spécifiques, il est important de rappeler que les enfants ne se plaignant que d’un rhume sont autorisés à participer aux activités de l’accueil temps libre. À cet effet, vous trouverez ci-dessous une symptomatologie plus adaptée aux enfants : 

Les enfants présentant des symptômes doivent rester à domicile et contacter leur médecin traitant 

Les enfants présentant des symptômes doivent rester à la maison et contacter leur médecin traitant : 

  • Fièvre (38° et plus) sauf si la cause de la fièvre est connue comme par exemple après la vaccination.
  • Toux ou difficulté respiratoire : les plaintes connues (par exemple chez des enfants qui ont de l’asthme) ne comptent pas SAUF si elles s’aggravent soudainement.
  • Rhume avec possible petite toux accompagnatrice et éternuements ET autres symptômes (telles que douleurs musculaires, fatigue inhabituelle, maux de gorge, maux de tête ou manque d’appétit).
    Les enfants se plaignant d’un rhume ou d’un nez qui coule à cause d’allergies peuvent aller à l’accueil. 
  • Altération du gout ou de l’odorat. 
Les adultes présentant des symptômes doivent rester à domicile et contacter leur médecin traitant 

Un adulte doit rester à domicile et ne peut pas venir animer/encadrer l’accueil ou l’activité s'il est malade ou présente : 

  • Au moins un des symptômes majeurs suivants d’apparition aiguë, sans autre cause évidente : 
    • toux 
    • difficultés respiratoires 
    • douleur thoracique 
    • perte de gout et/ d’odorat sans cause apparente 

OU 

  • Au moins deux des symptômes mineurs suivants, sans autre cause évidente :
    • fièvre 
    • douleurs musculaires 
    • fatigue 
    • rhinite (encombrement ou écoulement nasal) 
    • maux de gorge 
    • maux de tête 
    • perte d’appétit 
    • diarrhée aqueuse 

OU 

  • Une aggravation de symptômes respiratoires chroniques (asthme, toux chronique...), sans autre cause évidente. 
En cas d’apparition de symptôme(s) pendant l’activité : 
  • Si un scout présente des symptômes évocateurs de COVID-19 durant l’accueil, il est recommandé de prévenir les parents dès l’apparition de ces symptômes. Tant que le scout symptomatique est présent, le personnel veillera – dans la mesure du possible –, à ce que l’enfant ait le moins de contacts rapprochés avec les autres enfants/jeunes. Il est important également de veiller à respecter les mesures d’hygiène individuelles (notamment le lavage des mains).
  • L’animateur qui présente des symptômes évocateurs de COVID-19 doit se faire tester (PCR test ou Test Antigénique Rapide) et rester à la maison en attendant les résultats
  • Les scouts ou animateurs qui vivent sous le même toit qu’une personne positive (contact à haut risque au sein du foyer), ne font plus de quarantaine. Ils peuvent continuer à fréquenter le milieu d’accueil tant qu’ils ne développent pas de symptômes évocateurs de COVID-19 ; auquel cas, ils restent à la maison et appliquent les mesures prévues.
  • Il est recommandé aux contacts à haut risque au sein du foyer de porter un masque pendant 7 jours après l’apparition des symptômes du cas confirmé (ou après la réalisation du test si la personne est asymptomatique) quand ils quittent leur domicile (par exemple, pour aller participer à une activité scoute). Si le port du masque n’est pas possible, la personne est encouragée à se faire des autotests quotidiens.

La procédure en cas d'apparition d'un cas covid+

En cas d’apparition d’un cas de covid positif au sein des enfants ou des adultes fréquentant les activités scoutes, il n’y a plus de protocole spécifique à appliquer. Il n’y a plus de tracing dans les collectivités. Les activités peuvent donc se poursuivre une fois la personne symptomatique partie. Il convient néanmoins de rester attentif à l’apparition de symptômes.