Pimp my scouting !

Oublions les traditionnels : « Mais qui a volé le goûter des baladins ? », « Les loups, on a un problème » ou encore « Aujourd’hui, les éclaireurs, c’est stratego »… Après y avoir joué 1000 fois, et s’il était temps de relifter les classiques ?

La soirée casino

Les scouts adorent la soirée casino parce que chacun choisit librement les activités auxquelles il participe et, comme il y a plein de stands différents, il y en a pour tous les goûts. En plus, quelle belle occasion pour se mesurer aux animateurs !

Tu peux garder le même type d’animation, où chaque scout se promène parmi les stands, mais en modifiant le thème. Au lieu de se situer dans un casino, l’animation s’inscrit dans le thème du camp.

« Les Gaulois doivent gagner des sesterces pour pouvoir aller s’offrir un sanglier à la taverne ! »

« Ah oui et, du coup, ils peuvent défier Obélix en jouant avec des graines de menhirs (celui qui qui fera couler un verre flottant sur l’eau en ajoutant le caillou de trop) ! »

« Ils peuvent affronter le barde en gagnant une battle de chansons sur le thème. »

« Ils peuvent parier contre Astérix qu’ils abattront plus de Romains que lui dans un jeu de massacre. »

Le casino n'est alors plus qu'une étape. Exemple : tous les scouts doivent embarquer dans un vaisseau spatial pour sauver l’univers. Pour décoller, chaque participant doit apporter sa réserve de kérosène, d’oxygène, d’eau et de nourriture.

Chaque stand se transforme alors en échoppe d’un marché où, pour obtenir les marchandises, il faut défier les commerçants.

Chaque petit groupe conçoit une petite activité. Les animateurs ou les autres scouts pourront venir y défier un membre du groupe.

Ou alors, au début de la soirée, chaque équipe reçoit la même somme de faux billets ou de bonbons. Ses membres devront ensuite se partager équitablement l'argent et la gestion du stand.

Cluedo

Pourquoi les Cluedo plaisent-ils tant aux scouts ? À cause du plaisir de résoudre une énigme, de participer à un jeu de rôle, d’assister à la mise en scène qui lance le jeu… Et si tu y ajoutais le frisson de la nouveauté ?

Au diable les kim vue, kim goût et autres pyramides humaines pour obtenir des indices ! Et si, pour une fois, on recherchait des épreuves vraiment originales ? En tentant, par exemple, le pictionary-plasticine (au lieu d’une feuille et d’un crayon, c’est avec un pot de plasticine qu’il faut faire deviner le mot mystère), l’extinction de bougies avec des seringues d’eau, un concours d’avions en papier…

L’énigme du Cluedo ne doit pas nécessairement être l’histoire d’un crime. Les scouts peuvent retrouver le propriétaire d’un objet abandonné dans le local ou découvrir une énorme surprise et se mettre en quête du généreux responsable pour le remercier.

Concours cuisine

Ce qui est amusant pendant le concours cuisine, c’est de se prendre pour de vrais chefs-coqs et se mettre en projet avec sa patrouille ou sa sizaine… ajoutes-y une pincée de folie et une louche de créativité pour plus de saveur !

Un scout ou un animateur connaît une technique de cuisine originale et partage sa connaissance avec les autres. Quelques exemples ? Fabriquer des sushis, cuisiner avec les plantes sauvages, découvrir la cuisine moléculaire ou une spécialité thaïe, etc.

Un ingrédient tiré au sort, un budget limité, une couleur ou une lettre imposée peuvent représenter une contrainte qui boostera la créativité.

Chaque jour, un groupe différent réalise un super goûter pour l’ensemble de la section. De cette façon, tous les scouts pourront goûter à toutes les réalisations. Pour les lève-tôt, ça fonctionne aussi avec les déjeuners.

Jeux olympiques

Une fois de temps en temps, les jeux olympiques sont l’occasion de se mesurer aux autres sans se prendre trop au sérieux. Les cris d’équipe, les signes de ralliement, les banderoles de supporters mettent, ce jour-là, une fameuse ambiance.

Exemple : plutôt que de proposer l’habituelle "journée olympique" suivie du non moins classique "concours cuisine", il est possible de proposer "la journée compétitive sportivo-gustative".

Quelques épreuves possibles :

  • la course-relais pelage et coupage de pommes de terre, suivie de la réalisation d’un stoemp aux carottes ;

  • une course de garçons de café dans laquelle on intègre la réalisation de cocktails de jus avec sa brochette de fruits.

Au lieu des traditionnelles épreuves qui opposent les équipes, tu peux proposer des défis collaboratifs pour tout le groupe. Tous ensemble, il faudra déplacer un tracteur, courir une distance additionnée, transporter une quantité d’eau d’un point à un autre…

Stratego et autres attaques de camp

Le classique par définition, dont les règles sont tellement connues qu’il n’y a presque pas besoin de les expliquer… Avoue que ça manque parfois d'un peu de sel.

Connais-tu :

  • la prise à la craie : l’emporte celui qui parvient à laisser une marque à la craie sur la chaussure de l’adversaire ;

  • la prise "koala" : les deux joueurs s'accrochent chacun à un tronc, comme des koalas. Le premier qui met un pied par terre a perdu.

Plutôt que se limiter à deux équipes qui s'affrontent, on peut en prévoir 3, 4, 5 ou plus. Cela crée parfois des phénomènes d’alliances entre équipes… et contribue à rendre ainsi le jeu plus coopératif.

Varier les petits jeux

Au sein d’une section, les habitudes sont puissantes si les mêmes activités reviennent souvent ; c’est aussi le cas des petits jeux. Pour redynamiser les réunions, il est facile de varier ces derniers.
En manque d’idées ? Tu trouveras une flopée de petits jeux sur lesscouts.be.