Bienvenue sur le site des animateurs

Dernières nouvelles

Interview de Jo Deman

Nouveau membre du Comité mondial du scoutisme

Tu as pu lire, dans le Ca se discoute de février, un article sur la Conférence mondiale de Baku, et une petite interview de Jo Deman, membre belge fraichement élu au sein du Comité mondial du scoutisme. Voici l'intégralité de l'interview qu'il nous a accordée.  

Bonjour Jo, tu as été élu membre du Comité mondial du scoutisme en aout dernier à Baku, félicitations ! Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ? Qui es-tu, quel est ton parcours scout ? 

Bonjour à tous, je m'appelle Jo ou Renard argenté (Silverfox) et je suis scout depuis maintenant 28 ans. J'ai débuté mon parcours scout à 6 ans, en tant que baladin, dans mon unité à Louvain, « O.L.V van Troost ». 

Ensuite, j'ai été successivement, animateur, commissaire de district et régional (animateur fédéral) avant de devenir le commissaire international de Scouts & Gidsen Vlaanderen (SGV) durant 6 ans. A ce titre, j'ai, notamment, représenté SGV à l'étranger. 

A côté de cela, j'ai également été actif comme bénévole pour l'Organisation Mondiale du Mouvement Scout (OMMS) tant au niveau européen que mondial durant les 8 dernières années. 

Professionnellement, je travaille pour le Forum européen de la Jeunesse depuis quelques années. Je m'y concentre essentiellement sur le soutien et la reconnaissance du travail d'animation des jeunes, l'éducation non formelle ainsi que le renforcement de la coopération interrégionale.

 

Quelles sont les raisons qui t'ont conduit à te présenter comme candidat au Comité mondial du scoutisme ?

Il s'agit, en fait, d'une combinaison de différentes raisons. Au cours des trois dernières années, j'ai soutenu l'OMMS dans le développement de sa planification stratégique. Grâce à cela, j'ai eu l'opportunité de mieux comprendre les défis de notre Mouvement mondial. 

Avoir suivi des formations internationales et m’être occupé du renforcement des structures des associations en Europe, Afrique et Asie-Pacifique m'ont offert une chance inouïe de mieux comprendre les besoins des associations scoutes à travers le monde. 

Mon expérience professionnelle avec des centaines d'organisations de jeunesse, le Conseil de l'Europe ou l'ONU m'a également apporté une expertise professionnelle que j’espérais modestement pouvoir mettre au service de l'OMMS. Ces trois éléments ont certainement contribué à me décider, tout comme le fait qu'un certain nombre de pays m'ont demandé de me présenter. Mais, au final, je pense que le facteur le plus déterminant est cette idée apprise quand j’étais louveteaux : il est trop facile de critiquer sans rien faire

Le scoutisme nous apprend qu’il faut se retrousser les manches, prendre des initiatives pour faire la différence. Une philosophie de vie que je ne cesse d’essayer d’appliquer depuis lors.

Peux-tu nous expliquer le rôle du Comité mondial du scoutisme et quels liens existe-t-il avec la réalité locale sur le terrain ?

Le Comité mondial du scoutisme joue le même rôle que le staff fédéral dans votre fédération. Ensemble, nous représentons le Mouvement mondial, nous assurons la mise en œuvre du plan stratégique (l’équivalent du contrat d’animation fédérale), nous nous assurons que les évènements mondiaux, tels que le jamboree ou le Moot, s'organisent et surveillons le développement et la mise en œuvre des politiques mondiales. En bref, nous assurons la direction de l’OMMS.

Mais, concrètement, qu'est-ce que cela signifie pour les scouts et les animateurs sur le terrain (ou dans la forêt ;-) ) ? Eh bien, à part les évènements mondiaux, y compris le jamboree et le Moot, la plupart de nos activités, en tant qu’OMMS, visent à soutenir les 169 associations scoutes dans le monde, y compris Les Scouts. Renforcer leur capacité à soutenir les groupes locaux, les inspirer à travailler sur de nouveaux thèmes, comme les objectifs de développement durable (Global Goals) ou l'égalité des genres et partager l'expertise et les bonnes pratiques des autres pays, afin d’offrir un scoutisme de qualité à chacun.

Quels sont les principaux objectifs du Comité mondial du scoutisme pour les trois prochaines années ? Quelle est sa vision ?

L'OMMS a récemment adopté une nouvelle vision, appelée vision 2023, qui fournit une feuille de route ambitieuse pour l'avenir du scoutisme : atteindre 100 millions de scouts dans le monde, améliorer notre impact social, tant en termes d'impact individuel que d'impact dans la société et, enfin, renforcer notre influence auprès de l'ONU et dans la société en général. Tout cela afin de nous assurer que nous réaliserons vraiment notre ambition : « Créer un monde meilleur ».

Au cours des trois prochaines années, notre principal objectif sera d'aider les associations scoutes à travers le monde à attirer encore plus de bénévoles et à nous assurer que ceux-ci seront suffisamment bien formés pour offrir un scoutisme de qualité à toujours plus de jeunes. De plus, nous continuerons à développer et mettre en place de nouveaux services de qualité pour aider et soutenir nos 169 associations membres, à travers le monde. Enfin, nous intensifierons nos efforts pour développer le scoutisme dans plusieurs pays clés. 

Quels sont tes objectifs personnels pour le nouveau triennat 2017-2020 au sein du Comité mondial du scoutisme ?

Je suis fermement convaincu que, pour avoir une organisation mondiale plus forte, nous avons besoin d'associations scoutes nationales plus fortes avec la capacité, les moyens et l'expertise pour offrir le scoutisme aux jeunes partout dans le monde. Mais plus important encore, nous devons placer les jeunes au cœur de notre Mouvement. Les jeunes sont la ressource la plus précieuse et la plus puissante de notre Mouvement et je crois à 100% dans la capacité des jeunes à façonner leur propre avenir et à diriger notre mouvement, à quelque niveau que ce soit (local, régional, national ou mondial).

Quelle est ta vision du scoutisme et de son développement ?

Je crois profondément en un Mouvement scout où tout le monde peut se rassembler, où il y a un espace pour chacun et où il n'y a pas de place pour la discrimination. Un Mouvement qui a un énorme impact sur la société et qui n'a pas peur de défendre ses valeurs. Un Mouvement scout qui inspire les jeunes et les invite à jouer un rôle actif et positif dans la société. Un Mouvement qui capitalise sur sa dimension mondiale, promeut l'apprentissage interculturel et les échanges internationaux et enseigne aux jeunes la valeur non seulement du respect, mais surtout la richesse de la diversité pour que chacun de nos 40 millions de membres comprenne ce que signifie faire partie de cette incroyable famille du scoutisme mondial.

Le scoutisme belge possède quelques spécificités. Peux-tu nous expliquer comment elles influencent ton travail au sein du Comité mondial ?

En Belgique, le scoutisme et le guidisme en Belgique présentent une configuration un peu particulière, avec cinq associations dans trois régions et trois communautés linguistiques. Certaines associations sont membres de l'AMGE, l’Association Mondiale des Guides et Eclaireuses, d'autres sont membres de l'OMMS, et d'autres sont membres des deux. Cette richesse dans la diversité est aussi sa force (« L’union fait la force. » ;-) ). Travailler dans ce contexte culturel m'a aidé à mieux connaitre et mieux comprendre les différents points de vue, façonnés par des contextes culturels différents, lors des discussions au sein du Comité mondial.

Ta candidature a été proposée et soutenue par Guidisme et Scoutisme en Belgique, l'organisation faitière qui regroupe les cinq associations scoutes et guides en Belgique. Quelle est ta vision de ce fonctionnement qui transcende les communautés en Belgique ?

Si l’on s’arrête à ce que les médias et la presse reflètent parfois ainsi qu’au conflit politique entre les communautés linguistiques en Belgique, il pourrait sembler que nous n'avons rien en commun et que travailler ensemble est presque mission impossible. 

Très sincèrement, je pense que c'est fantastique de voir comment nous arrivons à nous entendre, à nous rassembler, à surmonter nos différences et à trouver un terrain d'entente entre les cinq associations belges. Cela prouve que notre ADN scout, nos valeurs communes, nos rêves partagés et nos ambitions sont plus importants que l’endroit d'où nous venons. Cela démontre que nous pouvons transformer l’impossible en réalité ! Un beau message pour la jeunesse !

As-tu un dernier mot pour les animateurs ?

Soyez fiers ! Soyez fiers de ce que vous faites et de qui vous êtes. Votre fédération, Les Scouts, est l'une des associations scoutes les plus reconnues et fortes en Europe et dans le monde. Et la Belgique fait partie des pays où le scoutisme est le plus dynamique. 

Nous avons une histoire scoute riche dans notre pays et, en même temps, nous ne cessons de nous réinventer en restant dynamiques et innovants et c'est grâce à des jeunes comme vous qui, chaque semaine, sont prêts à donner votre temps, votre talent et votre cœur pour offrir une incroyable aventure scoute pour vos baladins, louveteaux, éclaireurs et pionniers.

Organisez ces aventures folles, petites et grandes qui laisseront des souvenirs pour les années à venir. Mais n'oubliez jamais pourquoi nous le faisons et quelle est notre ambition : « Créer un monde meilleur » en contribuant à se développer et à éduquer des jeunes garçons et filles et en les dotant de capacités, de compétences et de valeurs, pour devenir des citoyens actifs.

Ne sous-estimez jamais l'impact que vous avez et aurez sur ces jeunes garçons et filles !

Merci pour cette interview inspirante, Jo ! Ah, au fait, on te verra à BeSCOUT, n'est-ce pas ?

Bien sûr, je ne manquerais ça pour rien au monde ! J'espère tous vous y voir.

#Proximité

Tout savoir sur #Proximité, le contrat d'animation fédérale 2016-2019.

Vibrer ensemble pendant trois ans.

Scout Leader Skills

Curieux de découvrir quelles compétences tu as développées chez les scouts ? Tu veux savoir comment décrire ces compétences et t’appuyer sur elles dans tes projets futurs et dans ta recherche d'un emploi ?

Fais ton bilan de compétences !

Formation

Tout savoir sur le parcours de formation, les modalités, les formations complémentaires, l'agenda, les inscriptions...

Se former !