Fais du geocaching avec tes scouts

Tu aimes les jeux de pistes ? Tu aimes la technologie ? Alors fais du geocaching avec tes scouts !

Les différents types de caches

Il existe plusieurs types de caches Voici les principales.

  • Traditionnelle : les coordonnées indiquent l’emplacement exact du trésor.

  • Multi : il faut passer par plusieurs étapes pour trouver les coordonnées finales.

  • Mystère : une énigme doit être résolue avant, soit chez soi, soit sur place. D’ailleurs, peut-être que la clé d’une cache mystère se trouve dans ces pages…

  • Earthcache : ici, le trésor est la nature donc pas de boîte à trouver. En général, pour valider sa visite, il faut répondre à quelques questions dont les réponses se trouvent sur place.

  • Event : un rassemblement de géocacheurs où de nouvelles caches sont souvent disponibles.

Jargon

TFTC, FTF, TNLN… Le geocaching a son propre jargon. Petit lexique pour s’y retrouver.

  • TFTC : Thanks For The Cache (ou MPLC, Merci Pour La Cache). Le super minimum pour au moins mettre un commentaire.

  • FTF : First To Find. Personne d’autre n’a trouvé la cache avant toi ? Félicitations !

  • TNLN : Took Nothing Left Nothing. Tu n’as échangé aucun objet dans la cache.

Un peu d’histoire

La première cache a été placée le 3 mai 2000. Actuellement, il y a plus de 2 millions de caches dans le monde. En Belgique, rares sont les endroits où il n’y en a pas !

Introduction

Le geocaching, c’est très simple : d’un côté, des boîtes cachées dans le monde entier. De l’autre, un site web qui reprend les coordonnées géographiques de toutes ces boîtes. Et au milieu : toi.

Ton but ? Partir à leur recherche et, en signe de victoire, signer le petit journal de visite qui se trouve dedans.

Jouer est très simple et demande en général quatre étapes :

  1. Va sur un site de geocaching (geocaching.com par exemple). Repère une cache que tu as envie de découvrir et encode les coordonnées dans ton smartphone, dans ton GPS (même de voiture) ou reporte-les sur une carte.

  2. Rends-toi sur place, passe pour un hurluberlu qui a l’air d’avoir paumé ses clés dans un buisson et trouve la cache. Attention : reste sur les chemins et sentiers ouverts à la circulation. Plus d’informations sur http://enforet.wallonie.be.

  3. Indique la date, ton nom et un petit commentaire dans le journal de visites. Éventuellement, remplace un objet de la cache par un autre, de même valeur.

  4. De retour chez toi, encode ta(tes) visite(s) sur le site web.

« Donc, si je comprends bien, le geocaching, c’est juste aller trouver des boîtes dont on connaît les coordonnées ».

Facile à dire, pas toujours facile à faire ! Même si les coordonnées sont souvent hyper précises (de l’ordre de 5 mètres), certaines caches sont particulièrement bien camouflées, d’autres comportent d’ingénieux systèmes d’ouverture… Il se pourrait que tu aies besoin de passer par plusieurs lieux ou de résoudre une énigme pour obtenir les coordonnées finales de certaines caches.

Parfois, tu auras droit à un mix de tout avec des indices dans chaque boîte, qui te donnent accès à une cache bonus. Il y a même des séries complètes uniquement réalisables de nuit, puisqu’il faut y repérer des objets réfléchissants. Certains “placeurs” débordent vraiment de créativité !

Quelques adaptations pour ta section

Maintenant que tu es convaincu par cette excellente activité, pourquoi ne pas la proposer à tes scouts, comme un bel exemple de défi dans la nature ?

Même sans équipement, c’est possible : il suffit de noter sur une carte, le plus précisément possible, l’endroit de la cache (idéalement, va la repérer avant pour éviter que tes scouts ne soient déçus si elle a disparu). Bien souvent, sur le site geocaching.com*, la page de détail des caches comporte une zone donnant accès à un indice supplémentaire te permettant de mettre la main sur le précieux sésame quand tout te semble perdu.

Garde aussi en tête que le moment le plus fort, c’est quand on met la main sur la boîte. Privilégie donc les petits groupes pour que chacun puisse avoir une chance de trouver le trésor.

Pour le reste, fais confiance à tes talents d’animateur…

*Il existe plusieurs sites de geocaching mais le principal reste geocaching.com. L’inscription est gratuite et il n’en faut pas plus pour commencer à jouer !

  • Imaginer un trajet de hike qui tient compte des geocaches du coin.
  • Proposer un atelier ou un mowha “initiation au GPS”.
  • Envoyer les différentes patrouilles sur plusieurs caches en même temps et leur communiquer les indices par SMS.

La chasse au trésor

  • Réalise une carte avec des coordonnées simplifiées (à grande échelle, avec des carrés numérotés de 1 à 10 et de A à Z, comme pour une bataille navale) et place toi-même des caches.
  • Fais plusieurs équipes et propose à chacune d’elles d’aller dissimuler des boîtes. Dans un second temps, envoie chaque équipe en retrouver un maximum (mais pas les siennes, évidemment).
  • Inscris-toi sur le site de geocaching et créez votre propre cache avec un petit mot de la part des scouts, un dessin… Et pourquoi ne pas y placer un objet traçable* et de demander aux géocacheurs qui le trouveront de lui faire rencontrer des scouts du monde entier.

*Un traçable est un objet qui porte un numéro bien précis. Celui-ci est enregistré sur le site geocaching.com et il est possible d’encoder tous ses déplacements. Tu peux donc suivre son parcours à travers le monde.

Cherche ton chemin intérieur !

Pourquoi ne pas faire vivre un bivouac autrement qu’avec des bougies et de la lumière tamisée ?

Chercher son chemin, trouver sa voie, tracer sa route … Quelle belle symbolique d’utiliser le GPS et le geocaching pour faire un bivouac avec tes scouts ! Pour cela, rien de plus simple. Avec ton staff, réfléchissez à quelques questions de bivouac. Celles-ci seront disposées autour de la prairie, dans un bois, dans un village… bref, dans n’importe quel terrain de jeu assez grand.

Les scouts, par patrouille ou équipe, recevront les coordonnées GPS à introduire dans la machine (ou à trouver sur la carte) pour trouver chacune des questions. Ensemble, ils chercheront la boîte/le sac/l’enveloppe où se trouve la question à laquelle ils sont invités à réfléchir individuellement … Peut-être même peut-il y avoir une enveloppe personnalisée pour chacun ?

À la fin du jeu, invite les éclaireurs à prendre un moment pour eux, pour compiler toutes ces réponses dans/sur un support que tu auras pensé/rêvé/imaginé pour eux.

À la découverte !

Peut-être prépares-tu un camp itinérant pour cet été… Si c’est le cas, fais du geocaching !

Repère les endroits où vous voudriez vous rendre et passe faire un tour sur le site geocaching.com afin de voir s’il existe des caches dans les parages… Si oui, tu peux créer ton itinéraire en fonction de ces caches !

Une belle manière de transformer l’itinérance en jeu de piste à taille mondiale !