Deviens formateur

L’engagement de formateur est un engagement qui dépasse le cadre local de son unité. Il trouve tout son sens dans cette envie d’offrir dans chaque unité du scoutisme de qualité, de favoriser l’échange entre animateurs et de permettre le questionnement sur ses propres pratiques. La mission de formateur se vit en partenariat avec les cadres fédéraux, au sein des équipes fédérales.

Le formateur est un scout engagé. Il est à l’écoute, il a envie d’aller vers les autres et est à l’aise pour communiquer vers des petits ou des plus grands groupes.

Il cherche la cohérence dans sa vie et dans ses paroles, et se remet en question. Il favorise le dialogue sans s’imposer. Il fait preuve d’empathie. Il cherche à rassembler et participe de cette manière activement à la création d’une fraternité mondiale.

  • Avoir 21 ans au moins.
  • S’être formé à sa fonction d’animateur, de cadre local ou fédéral.
  • S’engager à se former comme formateur.
  • Pouvoir justifier d’une expérience suffisante du mouvement.
  • On peut rester formateur maximum 6 ans dans la même équipe.
  • Il faut être accepté par l’animateur fédéral et par le président fédéral. Pour les animateurs en section et les équipiers d’unité en fonction, un accord supplémentaire de l’animateur d’unité est nécessaire.
  • Les formateurs sont attachés à un animateur fédéral.

Un parcours de formation à destination des formateurs est prévu. Il est partiellement commun avec la formation des cadres fédéraux et consiste en une soirée, puis une série de 5 périodes de 24h (du vendredi soir au samedi soir) réparties sur deux ans. Animation de groupe, techniques du formateur et connaissance du scoutisme sont au programme.

De plus, les formateurs se joignent aux cadres fédéraux pour la journée des cadres de juin, qui est dédiée à la formation et aux actualités pédagogiques du mouvement.

L’engagement du formateur est de préparer, organiser, planifier, animer et évaluer des pi-days, T1, T2 et T3.

Il est demandé :

  • au moins une formation par an aux animateurs et membres d’équipes d’unité en toujours fonction ;
  • au moins deux formations par an aux anciens animateurs, membres d’équipe d’unité et cadres fédéraux.

La priorité doit être donnée à sa propre formation, à commencer dès la première année de son engagement comme formateur.