Destinations autorisées

La couverture d’assurance Voyages et séjours à l’étranger (n°45 388 337) dont bénéficie automatiquement tout membre inscrit chez Les Scouts est bien acquise pour les cas de covid. En cas de contamination d'un ou plusieurs assurés au covid 19 (lors d’une activité scoute à l’étranger), Ethias prend en charge l'ensemble des frais médicaux de  la/les personnes malades.

Le rapatriement sanitaire d’une personne atteinte du covid ne peut cependant pas être garanti par Ethias (et ses partenaires médicaux). 

En cas de prolongation imprévue du séjour du groupe suite une mise en quarantaine, les frais supplémentaires occasionnés ne sont pas couverts par l’assistance Voyages et séjours à l’étranger. Seule la personne malade est couverte.

Au vu de l’incertitude importante qui pèse sur les voyages à l’étranger et les responsabilités qui incombent aux animateurs en cas de rapatriement, nous invitons, à ce stade, vivement chaque groupe à viser des destinations (très) proches qui permettent, notamment d’être en capacité de gérer des potentiels rapatriements en autonomie, en préservant le principe de la bulle hermétique. Autrement dit, privilégier les destinations qui ne nécessitent qu’un trajet en véhicule personnel (voiture ou camionnette) sans étape.

Les conditions qui restent d’actualité

  • une décision collective et assumée par la section (animateurs et scouts), le staff d’unité et les parents qui tient compte du dispositif à mettre en place en cas de rapatriement nécessaire (qui préserve le principe de la bulle hermétique et ne nécessite qu’un trajet en véhicule personnel sans étape) ;
  • l'élaboration d’un projet de camp transposable en Belgique ;
  • un avis favorable du SPF Affaires étrangères (conditions d’entrée dans le pays de destination et de retour en Belgique, quarantaine, test COVID-19, vaccins) ;
  • l’autorisation du Cabinet Jeunesse (qui avait autorisé les camps à maximum 150 km des frontières belges pour l’été 2020) ;
  • l’autorisation de camps scouts dans le pays de destination.

Au vu des dispositions relatives à l'assurance Voyages à l'étranger, de l’incertitude importante qui pèse sur les voyages à l’étranger et des responsabilités qui incombent aux animateurs, en cas de rapatriement, les camps géographiquement plus éloignés de la Belgique entrainent une prise de risques multiples et importants.

Nous estimons que les conditions ne sont pas réunies pour envisager et autoriser les camps en zones 3 et 4. Ces zones sont donc fermées. 

Construire un projet de camp, qu’il soit à l’étranger ou non, requiert le temps suffisant pour préparer celui-ci de manière qualitative, à l’aise et sans précipitation.

C’est dans ce but et, afin d’offrir à chaque section et animateurs le “confort d’animation” indispensable à la transposition d’un projet de camp à l’étranger vers la Belgique que la fédération a décidé de minimiser la période d’incertitude en instaurant une échéance à partir de laquelle chaque destination sera examinée.

Le service International du 21 vérifiera les conditions de voyages (dont la distance entre la Belgique et le lieu du camp) et de sécurité sanitaire du pays de destination du camp.

  • Si tous les indicateurs précités sont favorables, la section pourra maintenir son projet de camp à l’étranger (au risque de devoir le modifier si la situation se dégradait).
  • Si l’un des indicateurs précités est défavorable, la section devra alors basculer sur le plan transposé en Belgique et garantissant la faisabilité de son camp.

Attention, un « Go » en avril n’exclut pas un « No Go » en juin si la situation épidémiologique se dégradait dans votre pays de destination.

L’actualité sanitaire peut amener la fédération à reconsidérer, tout au long de l’année, son autorisation de camper à l’étranger.

  • N’engagez pas trop vite de dépenses financières pour une réservation (endroit de camp ou autre) à l’étranger.  Au mieux, négociez les conditions d’annulation (échéances, montant, …). Attention, les assurances annulation ne couvrent quasi jamais les conséquences liées aux pandémies.
  • Retardez l’achat de vos titres de transports, optez pour des formules flexibles (modifiables, remboursables, pas de transport aérien).
  • Ne vous engagez pas trop vite auprès d’un partenaire.
  • Mettez du certain dans l’incertain. Optez pour un projet flexible : imaginez votre camp en termes d’objectifs et d’activités plutôt qu’en termes de destination. Concevez un projet qui pourra se réaliser, quelle que soit la destination, et qui sera garanti même en cas de changement de dernière minute.

Baladins et Louveteaux (zone 1)

  • Belgique ou régions et départements limitrophes de notre pays.
  • France : Hauts-de-France (Nord – Pas-de-Calais – Picardie) et Grand Est (Alsace – Champagne-Ardenne – Lorraine)
  • Allemagne : Rhénanie du Nord-Westphalie, Rhénanie-Palatinat, Sarre
  • Pays-Bas : Zélande, Brabant septentrional, Limbourg
  • Grand-Duché du Luxembourg

Éclaireurs (zone 2)

  • Allemagne, Autriche, Croatie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Liechtenstein, Malte, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse. 

Pionniers (zones 3 et 4)

  • Zone 2 : Allemagne, Autriche, Croatie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Liechtenstein, Malte, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse.
  • Zone 3 (NON APPLICABLE EN 2021) : formation International (1 jour)
  • Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Estonie, Hongrie, Kosovo, Lettonie, Lituanie, Macédoine, Monténégro, République de Chypre (sud), Roumanie, Serbie.
  • Zone 4 (NON APPLICABLE EN 2021) : formation International (1 jour), partenariat local, suivi par un cadre fédéral,  validation du camp par l'animateur d'unité et par la fédération, retour d'expérience.

Camper chez nos voisins

Tu voudrais partir en camp dans les zones frontalières à la Wallonie avec tes baladins, tes louveteaux, tes éclaireurs ou tes pionniers mais tu penses avoir trop peu d’infos pour le faire ?

L’outil "Camper chez nos voisins" est fait pour toi ! 

Il s’agit d’une carte interactive dans laquelle tu découvriras tout ce qu’il faut savoir pour préparer ton camp en toute quiétude : mobilité, mouvements de jeunesse, logement, législation…