Camper à l'étranger

On ne fait pas un camp à l’étranger juste par habitude, mais parce qu’on veut vivre du scoutisme et qu'ensemble, on a un projet un peu fou… En effet, indépendamment du lieu, un projet de camp permet avant tout de mettre dans un même sac les idées de chacun et d’essayer d’en réaliser un maximum. Résultat ? Un camp original, varié et porté par l’ensemble des scouts et pas uniquement par le staff, comme c’est souvent le cas pour des destinations lointaines. Déterminez d’abord ce que vous voulez faire concrètement et choisissez ensuite la destination la plus appropriée. Ainsi, la découverte de soi et des autres resteront bien le but premier du voyage et non l'exotisme de la contrée visitée.

Bon à savoir

Les subsides ONE pour les scouts de moins de 16 ans sont également valables pour les camps à l'étranger.

Le Bureau International de la jeunesse (BIJ) soutient financièrement des projets de camps avec échanges de jeunes.

Deux journées de formation et un accompagnement au montage de projet sont proposés par le BIJ. Vous serez aussi aidés dans la rédaction de votre dossier de demande de subsides.

Pour être accepté, votre projet doit impérativement être construit et vécu avec d’autres jeunes.

A la fin du processus, les groupes sélectionnés peuvent bénéficier de plusieurs milliers d’euros. Une belle aide qui vous permettra de consacrer votre année à l’animation plutôt qu’à la récolte d’argent !

En pratique

  • Le programme est destiné aux groupes qui n’ont pas encore d’idée précise pour leur projet de camp, si ce n’est l’envie de vivre un échange de jeunes.
  • Cet échange international peut se dérouler ici en Belgique ou à l’étranger.
  • Les deux journées de formation auront lieu à Bruxelles le 7 octobre et le 18 novembre 2017.
  • Inscription à renvoyer au service International du 21, via l’adresse inter@lesscouts.be avant le 29 septembre 2017.

Pour des éclaireurs et des pionniers, visiter un autre pays, c'est :

  • s’offrir une dimension de plus ;
  • découvrir une autre culture, d’autres paysages, d'autres réalités ;
  • apprendre à rencontrer d’autres personnes, d’autres scouts ;
  • participer à des activités qu’on ne pourrait pas vivre en Belgique.

Les questions à se poser sont donc :

  • Pourquoi camper à l'étranger ?
  • Qu'a t-on envie de vivre d’exceptionnel pendant ces quelques jours de camp ?
  • Qu’est-ce qui nous fait vibrer ? Quel est notre but ?

Le projet de camp, c’est d’abord un rêve plutôt qu’une destination. Alors donnons-nous les moyens de le réaliser...

Envie d’en savoir plus sur l’élaboration d’un projet ? Le cahier Des projets pour grandir est là pour vous aider. Et le nouvel espace camps est revu avec cet objectif : d’abord définir nos envies avant de voir où les réaliser.