QUE VIVRE CHEZ LES BALADINS ?

DU SCOUTISME !

À la ribambelle, la mise en œuvre des ingrédients de la méthode scoute est adaptée aux enfants de 6 à 8 ans. 

À la ribambelle, je prends confiance

Qui sont les baladins ?

Des enfants qui débordent d’énergie et de curiosité. À la ribambelle, l’enfant qui est devant toi connait de grands changements et va te poser de très nombreuses questions. Pour profiter de toutes ses découvertes, il a besoin d’acquérir la confiance indispensable à son épanouissement.

Ça tombe bien ! La première étape du parcours scout lui offre un temps pour prendre confiance en lui, dans les autres et dans le monde.

Grâce à ce que tu mets en place, le baladin ou la baladine développe son plaisir et sa volonté de rencontrer, savoir, connaitre, oser, essayer, y arriver et s’émerveiller.

La relation

La relation, c’est le ciment de tout ce que l’on construit chez les scouts. Le rapport particulier entre l’animateur et le scout est en effet à la base de tous les autres éléments de la méthode ainsi que de l’ambition éducative.

La relation chez les Baladins

Entre 6 et 8 ans, l’enfant a besoin de références pour construire son identité. En tant qu’adulte qui s’occupe de lui et en qui il a confiance, tu es en première ligne. Il a besoin que tu lui fasses une place et te considère comme un exemple à suivre, même si, bientôt, il sera davantage influencé par ses copains.

Chaque scout est unique : aide-le à grandir !

Télécharge Bala'Bulle, le cahier de référence des Baladins !

L’action

C’est dans l’action que les scouts et les scoutes grandissent. L’action englobe ainsi toutes ces activités qui sont construites, le plus souvent avec les jeunes, en fonction de leurs aspirations et aptitudes : jeux, ateliers, projets, actions de service, moments de la vie quotidienne, etc.

Vivre le projet chez les Baladins :
la malle à friandises

Le petit groupe

Chez les scouts, les jeunes apprennent à vivre ensemble et tissent des liens, notamment dans le petit groupe, l’un des ingrédients fondamentaux de notre méthode. La taille de celui-ci, sa durée et son fonctionnement varient bien sûr en fonction de l’âge des scouts.

Le petit groupe chez les Baladins

La découverte

Au fil des actions menées, chaque scout réalise des découvertes personnelles. Il s’investit ensuite dans une démarche d’évaluation, ce qui lui permet d’être conscient de ses apprentissages et curieux d’en vivre d’autres. La découverte englobe ainsi toutes ces activités qui visent son épanouissement dans tous les domaines de développement (affectif, social, physique, intellectuel et spirituel ou moral), dont le bivouac et les ateliers.

Vivre la découverte chez les Baladins :
le coffre à trésors

La Loi et la Promesse

Entre 6 et 8 ans, l’enfant se met à faire peu à peu la différence entre le bien et le mal à travers ses interactions sociales, d’abord avec des adultes (dont il répète les propos sans y apporter beaucoup de nuance), puis avec d’autres enfants. La confrontation aux autres va progressivement lui permettre d’affirmer ses propres valeurs. Chez les Baladins, c’est donc par les activités de la vie quotidienne et par l’expression que tu lui permets progressivement de connaitre les valeurs partagées dans le scoutisme.

Vivre la Loi scoute chez les Baladins :
Monsieur Loyal

La symbolique

La symbolique scoute est constituée d’un ensemble de paroles, gestes et rites porteurs de sens. Elle renforce le groupe, permet à chacun de trouver des repères, favorise le sentiment d’appartenance à un mouvement mondial. Certains de ces repères sont hérités de l’histoire du mouvement. D’autres sont liés à un cadre imaginaire, comme celui de la Légende des baladins à la ribambelle. D’autres encore sont construits par le groupe.

La légende des baladins

L'uniforme Baladins

Vivre un accueil symbolique chez les Baladins :
la première rencontre

Vivre un au revoir symbolique chez les Baladins :
le salut des artistes

La nature

Si le scout a besoin d’air et d’espace pour vivre ses aventures, la nature lui offre bien d’autres choses encore, utiles à son développement et particulièrement efficaces pour donner gout aux autres éléments de notre méthode : chez les scouts, le rapport avec la nature évolue avec l’âge. En effet, plus l’enfant grandit, plus il vit dans la nature. L’émerveillement peut alors faire place à l’engagement.

La nature chez les Baladins

Pour le baladin, la forêt, les rivières, les montagnes, les fleurs ou les animaux ont beaucoup d’importance. Ce sont des lieux où vivent les héros de nombreuses histoires qu’il s’invente ou qu’il entend. La nature, partie intégrante de son quotidien, lui offre de multiples sources d’émerveillement. Il collectionne volontiers quelques-unes des trouvailles qu’il y fait et qu’il pourra ranger dans son coffre à trésors. Les jeux de découverte sensorielle (toucher un arbre, relever les bruits entendus, distinguer les odeurs, etc.) aident l’enfant à entrer en relation avec cet univers vivant.