Santé, sécurité, hygiène

Pour prévenir

Précautions à prendre, infos pratiques pour préparer ta boîte de soins et autres documents indispensables... Dans cette rubrique, tu trouveras tout pour prévenir au mieux les soucis de santé, pour un départ en toute sérénité.

Pour prévenir…

Documents indispensables

Pour les avoir toujours sous la main, rassemble-les dans une boite hermétique ou dans une farde, à l’endroit où vous gérez les soins.

Il y en a cinq à prendre en compte :

Elles permettent une identification.

  • Pour les enfants de moins de 12 ans qui n’ont pas de carte d’identité (Kids-ID) : la carte isi+ (disponible auprès de la mutuelle).
  • Pour les scouts de plus de 12 ans : la carte d’identité.

La fiche santé est remplie par les parents ou le médecin traitant et est confidentielle. Elle reprend :

  • les informations de santé du scout (avec ses éventuelles maladies et allergies) ;
  • les médicaments qu’il doit prendre.

L’idéal est de faire remplir une première fiche santé en début d’année scoute et une nouvelle avant le grand camp.

Prends le temps de lire ces fiches quand tu les reçois et, si tu ne comprends pas quelque chose, demande plus d’informations et/ou conseils aux parents.

Confidentialité

Les données contenues dans la fiche médicale sont des informations personnelles et confidentielles.

En tant qu’animateur, que "volontaire" comme le précise la loi du 19 juillet 2006 (modifiant celle du 3 juillet 2005) relative aux droits des volontaires, tu es tenu au secret professionnel.

De même, la loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée stipule que tu ne peux pas communiquer les coordonnées de tes scouts.

L'autorisation parentale comporte deux volets :

  • une autorisation médicale (indiquant notamment que les parents ont marqué leur accord pour l'intervention d'un médecin, si l'état de santé de leur enfant le nécessite) ;
  • une autorisation de sortie du territoire.

C’est le document que tu dois remplir en cas d’accident et renvoyer, le plus rapidement possible, au 21.

Toutes les infos sur les assurances.

Boite de soin et trousse de secours

Au camp, au local ou en activités, nombreuses sont les situations où tu peux faire face à des petits bobos : disposer d’un minimum de matériel en bon état est donc indispensable.

Légalement, tu n'as pas le droit de donner des médicaments, à l'exception de ceux prescrits par un médecin ou de ceux donnés avec autorisation écrite des parents. Cependant, en l'absence de cadre défini, et dans un souci de réalisme face aux impératifs de terrain, l'ONE et les différents mouvements tolèrent l'utilisation d'une liste limitée de médicaments :

  • Crème à l'arnica
  • Crème apaisante (Calendeel®, Mitopik® ou Calmiderm®)
  • Désinfectant (Cédium® ou Isobétadine®)
  • Flamigel®
  • Lopéramide
  • Paracétamol

Médicaments spécifiques

Les médicaments spécifiques à un scout en cours de traitement seront séparés des autres produits afin d'éviter toute confusion.

C'est ce que tu as tendance à appeler pharmacie.

Il s’agit d’une boîte (étanche et hermétique) qui contient tout le matériel (clairement identifié et identifiable) nécessaire à la gestion des soins.

Place-la de préférence dans un endroit sec, facilement accessible pour le staff et hors d’accès des scouts, idéalement dans le local prévu pour l’exécution des soins.

Il s’agit d’une trousse facile à emporter lors des déplacements pour les activités (sac banane…) et qui ne comprend que le matériel minimum indispensable lors d’excursions, jeux en forêt….

Il faut compter autant de trousses que de groupes qui s’éloignent de l’endroit central : cela signifie une trousse par patrouille pour le hike, une par équipe pour les jeux qui impliquent des déplacements, etc.

Numéros utiles

N'oublie pas que, dans tous les cas, tu peux faire appel à ton animateur d'unité.

Dès la rentrée et avant de partir au camp, encode dans le répertoire de ton appareil son numéro de téléphone, celui des médecins traitants de la région ainsi que des hôpitaux les plus proches.

En cas d'urgence

112 : ambulance, service d'incendie et police, accessible partout en Europe.

Scout assistance

Un numéro accessible 24h/24 en cas de CRISE. Au bout du fil, un interlocuteur scout t'aidera à évaluer la gravité de la situation et à réagir au mieux.

+32(0)498.91.88.85

Ethias Assistance

Un service réservé exclusivement aux camps se déroulant à l’étranger. N'oublie pas de mentionner le numéro de police d'assurance (45.014.778) dès le premier appel.

+32(0)4.220.30.40

Circuler sur la route

Quelques consignes...

  • Choisir soigneusement son itinéraire et le repérer.
  • Faire particulièrement attention aux plus jeunes enfants.
  • Etre visible et encadrer le groupe.
  • Se munir de gilets fluo, catadioptres et autres brassards.

Chacun doit apprendre, dès le plus jeune âge, à comprendre et respecter le code de la route. Un jeu ou une activité amusante autour des signaux et des règles peut aider à faire connaissance !

Seul ou en groupe, il faut marcher à côté de la route sur :

  • les trottoirs
  • les parties de la voie publique réservées aux piétons
  • à défaut les accotements praticables 
  • à défaut la piste cyclable (tu dois alors céder le passage aux deux-roues) ou la zone de stationnement des voitures (à droite)
Panneau routier type D9
Panneau routier type D10
Panneau routier type D11

Une règle d'or : protéger ton groupe !

Avant toute chose, veille à ce qu’il y ait suffisamment d’animateurs pour encadrer le groupe.

En tant qu’animateur, tu peux être considéré comme un guide.
Le code de la route offre deux possibilités aux groupes de piétons conduits par un guide.

  1. Si le groupe est inférieur à 6 personnes
    • marcher à l’écart de la circulation quand c’est possible
    • circuler sur les trottoirs et les endroits indiqués par les panneaux ci-contre
    • en l'absence de trottoir ou de ces panneaux, circuler sur les accotements, s'ils sont praticables
    • s'il n'y a ni trottoir, ni accotement praticable, ni l'un de ces panneaux bleus, marcher sur la piste cyclable (en cédant le passage aux vélos et mobylettes)
    • marcher en file indienne à gauche ou à droite de la chaussée (en fonction de la visibilité)
  2. Si le groupe est supérieur à 6 personnes 
    • marcher en file indienne à gauche ou à droite de la chaussée (en fonction de la visibilité)

Dans l’obscurité ou lorsque la visibilité est mauvaise (moins de 200 m), les groupes conduits par un guide qui marchent sur la chaussée doivent être éclairés.

L’éclairage est placé en fonction du sens de circulation du groupe :

  • Si le groupe circule à gauche sur la chaussée :
    un feu rouge à l'avant droit et un feu blanc à l'arrière droit
  • Si le groupe circule à droite sur la chaussée :
    un feu blanc à l'avant gauche et un feu rouge à l'arrière gauche

Lampes de poche et phares de vélo font très bien l'affaire.

Le port d’accessoires fluo-réfléchissants est vivement recommandé. Chaque unité a reçu des gilets, n’hésitez pas à les utiliser !

  • Jusqu'à 14 cyclistes
    Chaque cycliste du groupe doit suivre les règles en vigueur pour le cycliste individuel. Il faut rouler :
    • sur la piste cyclable
    • sur les zones de stationnement (libres de voitures sur une longue distance) ou les accotements de plain-pied (au même niveau que la chaussée) situés à droite
    • en dehors des agglomérations, sur les accotements surélevés par rapport à la chaussée et sur les trottoirs
    • s’il n’y a pas d’autre solution, rouler à droite de la chaussée, en file indienne
  • De 15 à 50 cyclistes
    Le groupe suit au choix les règles applicables au cycliste individuel ou en grand groupe.
  • De 51 à 150 cyclistes
    Le groupe suit les règles applicables aux cyclistes en groupe :
    • Le groupe n'est pas obligé d'emprunter les pistes cyclables.
    • Possibilité de rouler en permanence à deux de front (maximum !) sur la chaussée, à condition de rester groupés.
    • Le groupe doit être accompagné par au moins deux capitaines de route et deux véhicules d'escorte.

Veiller à l’équipement correct des vélos (pneus gonflés, freins en ordre, matériel de réparation, feux blanc à l’avant et rouge à l’arrière et catadioptres).

Bon à savoir : l'ASBL Pro Vélo organise régulièrement des formations pour améliorer la sécurité des cyclistes. N'hésite pas à les contacter !

  • Organiser son trajet à l’avance.
  • Eviter tout trajet inutile…
  • Tout le monde boucle sa ceinture !
  • Pas plus de personnes que de ceintures de sécurité (voir son assurance pour le nombre exact).
  • Garder ses distances avec les autres conducteurs.
  • Pas de surcharge de bagages ou de matériels.
  • Vitesse modérée et pas de conduite en état de fatigue.
  • Occuper les passagers : chant calme, jeu d’observation, concours de blagues…
  • Faire monter et descendre les jeunes par les portes situées du côté du trottoir.
  • Faire des pauses toutes les deux heures.

Attention : certains pays obligent les conducteurs à disposer d'un (ou plusieurs) gilet(s) et triangle(s) de sécurité. Renseigne-toi avant de partir !
 

  • Ne pas mettre le chauffeur en retard dès le départ ou lors des pauses.
  • Faire en sorte que chacun soit bien installé, ceinture bouclée et bagages à main bien rangés (en cas de coup de frein…).
  • Pas de passagers plus nombreux que prévu (pas au-delà de la capacité du car).
  • Sensibiliser les scouts au bon déroulement du voyage.
  • Préparer un plan de voyage qui prévoit une pause toutes les deux heures.

À télécharger