Des outils pour présenter le mouvement

Les animateurs et les animateurs d’unité sont régulièrement amenés à présenter notre mouvement à des personnes extérieures ou des parents. Et ce n’est pas toujours facile ! Voici quelques conseils pour t’aider, avec des mots-clés pour chaque type de public.

Objectif de la communication : leur donner envie de vous rejoindre.

Attention de ne pas mettre en place de communication ciblée vers les enfants si ta section ne peut plus se permettre d’accepter de nouveaux scouts.

On s’amuse bien et on se fait des copains.

Ce qui intéresse les enfants, c’est de savoir s’ils vont s’amuser, ce qu’ils vont faire et avec qui. Ils ont besoin d’exemples concrets : « quelles activités un peu folles avons-nous organisées lors du dernier camp ou des dernières réunions ? ».

Des outils

  • Tu peux leur donner une boite mystère : regarde par la serrure et découvre les valeurs scoutes !
  • Un carton d’invitation à remettre aux baladins et aux louveteaux pour qu’ils la donnent à des copains qu’ils souhaitent inviter chez les scouts avec des cases à compléter pour les informations pratiques.

Pour obtenir ces outils, contacte la fédération par email ou par téléphone (02.508.12.00).

Objectif de la communication : leur donner envie de vous rejoindre.

Chacun a son mot à dire.

Si les ados s’interrogent sur ce qu’on fait aux réunions et se méfient de l’image parfois ringarde du mouvement, la réponse est simple : chez les scouts, on part des envies du groupe. Ainsi, on pourra apprendre, bien sûr, à allumer un feu sur lequel cuisiner, à construire un pilotis… Mais aussi à faire du canoë, du vélo, de la couture, de la guitare...

C’est l’aventure.

Vivre en pleine nature avec ses potes, dans ses constructions, partir deux ou trois jours en balade avec sa patrouille, sans les animateurs… C’est l’aventure !

Un mouvement mondial.

Les ados s’intéressent au monde qui les entoure. Or, devenir scout, c’est rejoindre une fraternité de 40 millions de jeunes à travers le monde, de toutes les origines et confessions : tous portent un foulard et prononcent leur Promesse scoute.

Des outils

  • Tu peux leur donner un accroche-porte dans lequel on trouve une présentation du scoutisme. Il peut aussi servir d’invitation copains pour les ados. 

Pour obtenir des accroches-portes, contacte la fédération par email ou par téléphone (02.508.12.00).

Objectifs de la communication : gagner leur confiance.

Nous visons l’épanouissement de chaque jeune.

Chaque parent souhaite le bien de son enfant, le voir heureux et épanoui. Justement, nous avons pour projet d’aider chaque jeune à grandir et à s’épanouir dans tous ses domaines de développement (physique, social, intellectuel, affectif et spirituel).

Des apprentissages qu’on n’acquiert pas à l’école.

Grandir chez les scouts, c’est aussi acquérir un tas de compétences. Il y a d’abord la débrouillardise : trouver son chemin, faire son sac… mais aussi le vivre ensemble : décider ensemble, tenir compte des avis du groupe, donner son avis, savoir partager…

Simple et pas cher.

Certains parents se méfient du scoutisme : « c’est cher, réservé à une élite, pas pour nous… ». Pourtant, même si le prix des activités varie d'une unité à l’autre, le scoutisme reste abordable, surtout si on le compare aux autres loisirs sur le marché. D’autant que la plupart des unités mettent en place des systèmes de solidarité discrets pour les familles en difficulté...

Des outils

  • Tu peux leur donner un folder de présentation du mouvement qui leur donnera un petit aperçu de ce qu'est le scoutisme.
  • Tu peux organiser une projection de la vidéo Just scout it (voir ci-dessous).
  • N'hésite pas à afficher au local les affiches d'exposition qui présentent le projet scout : la méthode, l'ambition éducative, les valeurs, etc.
  • Tu peux leur donner un exemplaire de l'infoparents, qui explique en quelques pages ce qu'est le scoutisme pour les parents des nouveaux scouts.
  • Pour les unités situées dans des environnements multiculturels ou pour les personnes qui ne connaissent pas du tout notre mouvement, utilise la brochure Scout pour tous. Elle présente le scoutisme en Belgique et dans le monde et est rédigée en 10 langues !

Pour obtenir ces supports de promotion, contacte la fédération par email ou par téléphone (02.508.12.00).

Objectif de la communication : obtenir un soutien matériel ou moral.

Souvent, les unités ne s’adressent aux pouvoirs publics qu’en cas de demande de subsides ou de prêt de matériel. Or, un échevin ou un bourgmestre convaincu par le projet scout pourra aussi vous aider de bien d’autres manières : en autorisant des actions de visibilité de l’unité sur son territoire... Ou en soignant l’accueil des camps durant l’été !

Citoyens actifs.

Le scoutisme veut contribuer à l'éducation des jeunes afin qu’ils deviennent des personnes épanouies et des citoyens actifs prêts à s'engager dans la société.

Ouvert à tous.

Le scoutisme est apolitique et ouvert à tous sans aucune distinction de sexe, de confession ou d’origine.

Objectif de la communication : devenir partenaires.

Une complémentarité.

Comme les parents, les écoles s’intéressent aux compétences que les jeunes peuvent développer chez les scouts : leadership, autonomie, prise de responsabilités, écoute et prise de parole respectueux... Ces compétences sont utiles à l’école et en dehors. Elles peuvent notamment aider à développer la confiance en soi de jeunes qui rencontrent des difficultés dans leurs études. 

Just scout it : découvrir le scoutisme en 3 minutes

Une question fréquente : les scouts, c'est catho ?

Il n’est pas toujours facile de répondre à cette question : la réponse dépend en effet du groupe, des interlocuteurs, de l’unité, voire de la région dans laquelle cette dernière se trouve. En 1998, l‘Assemblée fédérale des animateurs a adopté une charte dont l’objectif était de définir la manière dont nous voulons vivre le scoutisme dans notre fédération. Sur la question du développement spirituel, ce texte précise que :

« En fonction de ses particularités, chaque conseil d’unité organise la mise en oeuvre du développement spirituel dans les sections. Il veille constamment au respect actif des convictions et s’interroge régulièrement sur ce qui est proposé à chaque scout. »

Autrement dit, comme le développement spirituel est une composante fondamentale de la pédagogie scoute, chaque conseil d’unité se doit de proposer des animations spirituelles aux jeunes qui lui sont confiés. À chaque unité de choisir les références sur lesquelles ces animations seront basées : catholiques, musulmanes, protestantes, multiples ou non confessionnelles…

Une fois ce choix posé en conseil d’unité, les animateurs doivent, aux jeunes et à leurs parents, la plus grande transparence sur le sujet. Tout enfant doit en effet avoir non seulement qu’il a sa place dans l’unité, mais aussi qu’à certains moments, des animations spirituelles de tel ou tel type sont prévues. À lui et à ses parents de choisir ensuite l’unité dont le projet pédagogique les fera se sentir le plus à l’aise.

Définir l’identité spirituelle de mon unité.