diviser ta section

Les réunions sont autorisées durant cette année scoute 2020-2021 sous certaines conditions. Parmi celles-ci, le nombre maximum de participants qui ne doit pas dépasser : 

  • 50 en code jaune ;
  • 20 si le code orange est d’application. 

Par participants, on entend aussi bien les scouts (baladins, louveteaux, éclaireurs et pionniers) que les animateurs (et les intendants lors des week-end/hikes).
Nous t’avons concocté dans ce document quelques idées, points d’attention et bonnes pratiques pour t'aider à diviser ta section afin de respecter le nombre maximal autorisé en réunion et en activité résidentielle.
Diviser ta section en 2 groupes distincts (voire plus) ne sera pas facile, c’est certain. Un temps d’adaptation sera nécessaire pour que chaque nouveau groupe trouve ses repères. 
Réaliser de préférence ce travail en réunion virtuelle afin de préserver vos groupes respectifs.

Garde bien à l’esprit qu’il ne sera peut-être pas possible de faire plaisir à tout le monde lors de la répartition. Veille à ce que les scouts soient conscients que vous ferez de votre mieux.

  • Assure-toi si possible que les frères et sœurs ne soient pas séparés (afin de respecter la logique de bulle familiale d’où ils proviennent et où ils retourneront après la réunion). 
  • S’il s’agit d’une meute ou d’une troupe, base-toi sur la composition des patrouilles ou des sizaines. Ces groupes ont déjà fonctionné ensemble et une réflexion sur les âges et la complémentarité avait déjà été faite auparavant.
  • Invite tes scouts à lister chacun 3 copains ou copines par ordre de préférence avec lesquels ils voudraient rester. Cela peut servir de base pour composer les nouveaux groupes. Bien entendu, il faudra leur préciser qu’ils ne se retrouveront pas forcément tous ensemble.
  • Si certains enfants ou ados s’entendent particulièrement bien, nous te conseillons d’essayer de les laisser ensemble afin qu'il y ait plus d’affinité et un bon esprit de groupe. Être séparé de son bon copain ou de sa copine n’est particulièrement pas facile lorsque la vie sociale est déjà mise à mal.
  • Garde dans le même groupe les scouts qui n’habitent pas trop loin les uns des autres, cela pourrait faciliter l’organisation d’un éventuel covoiturage, sous certaines conditions (que tu peux retrouver dans le vade-mecum). 
  • Assure-toi de conserver un bon équilibre au niveau des âges et du genre (s’il s’agit d’une section en coéducation). 

Si vous devez diviser une section en plusieurs groupes, il faudra donc également diviser le staff. Tant que possible, assure-toi de l’équilibre de ces nouvelles équipes d’encadrement en veillant, par exemple, à la complémentarité des profils, aux affinités, à l’âge de chacun, au niveau de formation, etc.

En termes de préparation, rien ne vous empêche de préparer les réunions ensemble dans un 1er temps. N’hésitez donc pas à rêver, créer, imaginer, planifier, scénariser vos jeux et activités ensemble. Même si vous les vivrez chacun de votre côté. 

Si tu crains d’être en sous-effectifs une fois ton staff scindé, une piste serait de proposer aux anciens animateurs ayant quitté l’unité durant les dernières années de renfiler leur foulard pour la bonne cause et venir renforcer vos staffs durant cette année particulière. Pour rappel, les normes d’encadrement de l’ONE préconisent 1 animateurs pour 12 scouts (1 pour 8 si un seul des enfants a moins de 6 ans... ce qui n'est normalement pas le cas, même chez les baladins, du moins après le 1er janvier de l’année scoute en cours).

  • Il est préférable de marquer une vraie séparation entre les nouveaux groupes dès le départ pour que la situation soit bien comprise par les scouts.
  • Pour conserver le lien entre les groupes, rien de mieux que d’avoir des interactions et organiser des activités en commun virtuellement si les réunions ont lieu au même moment : 
    • Portail de télécommunication entre les 2 endroits de jeux ;
    • Réalisation de petites capsules vidéo pour l’autre section pour montrer ce que les scouts vivent et sur lesquelles chacun pourrait dire un petit mot ;
    • ...
  • Le dialogue entre les deux nouveaux staffs est primordial pour éviter que ne s’instaure un climat de compétition entre les 2 groupes. 
  • À la suite de la création du nouveau groupe, il est important de se trouver une identité propre :
    • Un nouveau nom (n’hésite pas à rester dans le même champ lexical pour garder un lien entre les 2 nouveaux groupes. Exemple : troupe du hibou et troupe du castor pour rester dans la thématique des animaux). Par ailleurs, il vaut mieux créer 2 nouvelles identités de groupe plutôt qu'une des 2 sections conserve le nom utilisé précédemment et que l’autre section devienne le groupe bis ;
    • Un ajout au cri de rassemblement qui le rendra unique ;
    • Un fanion que la section lèvera fièrement.
      Dans tous les cas, sois attentif à ne pas instiller un esprit de compétition entre les deux groupes, ce n’est évidemment pas l’objectif. 
  • Veille à bien écouter les craintes des scouts avant la division de la section. Une fois la séparation effectuée, n’hésite pas à faire le point régulièrement avec eux sur ce qui fonctionne bien et moins bien. Il n’est évidemment plus possible de modifier la composition du groupe à ce stade, afin de garder une stabilité dans la composition, mais parler des difficultés rencontrées permet généralement de faire émerger des pistes de solutions.
  • La communication avec les scouts et les parents en amont est essentielle pour expliquer les changements, le mécanisme de création des nouvelles sections en toute transparence.